Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Octroi d'un récépissé à des associations Lgbt: Le président de « Aides- Sénégal » dément Mame Mactar Guèye



Octroi d'un récépissé à des associations Lgbt: Le président de « Aides- Sénégal » dément Mame Mactar Guèye
Le président de « Aides-Sénégal », une association proche des Lgbt, dément le président de l’Ong  islamique, Jamra, Mame Mactar Guèye qui avait déclaré qu’il y avait des associations Lgbt au Sénégal. Que nenni ! Selon D. Diouf, le ministère de l’Intérieur n’a pas jamais donné un récépissé à une association Lgbt. 

« Il n’y a pas d’association Lgbt au Sénégal, mais des associations de lutte contre la Sida. Elles sont au nombre de 12. Ce débat sur des noms d’associations Lgbt est une fausse information. Personne ne peut sortir un récépissé sur lequel il est écrit : Association Lgbt Sénégal », a déclaré d’emblée le président de « Aides Sénégal ». 

Sur les raisons de l’existence de son association, D. Diouf d’expliquer : « L’épidémie du Sida est très concentrée dans certaines couches de la société, comme les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les professionnels de sexe et les personnes qui utilisent la drogue injectable, il faillait donc travailler avec ces groupes ». 

Dans un entretien avec l’Observateur, Diouf, qui a été condamné en 2008 pour "acte contre nature", refuse de dévoiler son orientation sexuelle d’avancer : « Mon orientation sexuelle n’a pas d’importance. Je ne vais pas répondre en disant que je suis homo ou pas. En tous cas, dans mon travail, je sais ce que je fais. Beaucoup sont alors qu’ils ne sont pas homosexuels ». Toutefois, il a souligné  : « Personne n’est plus musulman que moi ». 

Le président d'«Aides Sénégal » qui, dit-il, « règle les difficultés de ses membres »,  de conclure : « Si on avait aspergé une substance qui éjecte tous les homosexuels de ce pays en l’air, beaucoup se tueraient. Non pas parce qu’ils sont des homosexuels, mais parce que des personnes respectables, qu’ils portent en grande estime, le sont ».

Aminata Diouf

Lundi 3 Février 2020 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter