«Osez l’avenir» : Aïssata Tall Sall à l’assaut de l’Assemblée nationale

Me Aïssata Tall Sall a osé franchir le pas en se positionnant comme une force politique qui ne se démarque des deux grands pôles politiques à savoir Benno Bokk Yakaar et de Manko Taxawu Senegaal. En effet, elle a lancé son mouvement «Osez l’avenir » ce mercredi qui ira seul aux législatives du 30 juillet prochain.



«Osez l’avenir» : Aïssata Tall Sall à l’assaut de l’Assemblée nationale
Me Aïssata Tall Sall veut se positionner comme une alternative à Benno Bokk Yakaar et Manko Taxawu Senegaal. En effet, depuis ce mercredi, l’édile de Podor a lancé son mouvement «Osez l’avenir» qui veut participer sous sa propre bannière, aux élections législatives de 2017.

Mais ce mouvement a suscité moult questions notamment par rapport à son éloignement de Initiative 2017 qui s’est alliée avec la coalition de l’opposition. Question à laquelle l’ancienne porte-parole du Parti socialiste (Ps) s’est employée à répondre.

«L’Initiative 2017 a été créée par Khalifa Sall, Cheikh Bamba Dièye, Moussa Tine et moi-même. Nous avions réfléchi et rédigé une plateforme qui nous permettait, nous, en tant qu’acteurs du jeu politique, d’aller aux élections législatives. Malheureusement, entre-temps, Khalifa Sall s’est retrouvé en prison. Entre le moment où nous étions en train de le défendre et le moment où nous pensions porter le mouvement sur les fonts baptismaux, ma mère est décédée. Et C’est pendant son deuil que j’ai appris que d’autres camarades qui étaient avec nous à Initiative 2017, ont lancé le mouvement pour en faire un mouvement de soutien à Khalifa Sall», déclare-t-elle.

Et de poursuivre : «Cela n’a jamais été un mouvement de soutien, même si je suis d’accord qu’on doit le soutenir. C’est dans cette période de deuil aussi que j’ai appris que Initiative 2017 ira aux Législatives avec Mankoo. Pendant tout le temps qu’on a discuté, il n’a jamais été question de rejoindre Mankoo Taxawu Senegaal».

Ces explications données, Me Sall s’est défendue d’avoir quitté Mankoo d’autant plus que «Je n’ai jamais été avec Mankoo, je n’ai jamais discuté avec Mankoo. Au contraire, nous étions partis pour nous assumer, c’est-à-dire une initiative 2017».

Cette tentative ayant échouée, la maire de Podor a décidé de prendre son destin en main, et d’aller sous sa propre bannière d’«Osez l’avenir» après avoir refusé la main tendue de l’opposition : «Mankoo m’a approchée. Is ont voulu que j’aille avec eux et je leur ai donné la réponse de principe qui est la mienne ».
Avant de prendre rendez-vous pour le 30 juillet 2017. Date où les Sénégalais «arbitreront».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 18 Mai 2017 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter