Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Popenguine fait un don de sang

Le mouvement des scouts et guides du Sénégal a organisé dimanche, à Popenguine (ouest) ’’une activité citoyenne" de don de sang, dans le but de "sauver des vies", a indiqué Jean-Alfred Lopy, son chargé de communication.



Popenguine fait un don de sang
Il ne s’agit pas seulement du pèlerinage. Pour le chargé de communication de ce mouvement, "c’est une activité que nous menons depuis maintenant cinq ans, à l’occasion de chaque pèlerinage marial de Popenguine. Et ce sont tous les responsables de notre mouvement qui sont concernés’’. Alfred Lopy est par ailleurs commissaire-formateur, chargé de la branche verten la tranche d’âge de 12 à 17 ans.

’’Nous voulons donner l’exemple de solidarité et d’entraide à ceux qui sont derrière nous, afin de les inciter à donner de leur sang", a expliqué M. Lopy.

D’après lui, le fait de donner de son sang ’’permet au donateur de pouvoir sauver des vies, de connaître son groupe sanguin mais aussi de
savoir si on est atteint d’une maladie que seul le dépistage peut déceler, afin de pouvoir prendre toutes les dispositions idoines pour la traiter’’.

Pour cette année, 112 donneurs ont été enregistrés et 152 personnes qui ont été dépistées, notamment pour leur permettre de connaître leur statut sérologique mais aussi de savoir si elles sont atteintes d’autres maladies comme le diabète, la tuberculose, etc.

"Nous avons regroupé cinq régions-scouts, Dakar, la région du fleuve, la Petite Côte, Kaolack et Thiès, qui forment la nation-scout. Et dans les prochains jours, il y aura des informations qui permettront aux dépistés de savoir s’ils sont atteint d’une maladie ou non", a expliqué Jean-Alfred Lopy, citée par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Les couts et guides du Sénégal mènent d’autres activités, en dehors même du don de sang et du dépistage. Au centre Kisito, cinquante volontaires font de la sensibilisation sur le paludisme, la tuberculose, le Vih/Sida, sur les maladies diarrhéiques, ainsi que sur les comportements à adopter, surtout au niveau de la circulation, pour éviter les accidents.


Lundi 28 Mai 2012 - 12:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter