Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Procès du « chéri » d'Aby Ndour : Amadou Baba Kane vers la geôle

Attrait hier, vendredi à la barre par la chanteuse Aby Ndour pour violences et voies de fait et injures non publiques, Amadou Baba Kane encourt six (6) mois de prison. Le cadre des ICS a reconnu les faits qu’il présente avec beaucoup de légèreté, au point que le juge et le parquet se sont interrogés sur l’état mental du persécuteur de la soeur de Youssou Ndour.



Procès du « chéri » d'Aby Ndour : Amadou Baba Kane vers la geôle
Le « persécuteur » de la chanteuse Aby Ndour, son comportement et ses actes qui lui ont valu une comparution  pour violences et voies de fait et injures non publiques devant le Tribunal départemental ne semble pas être ceux d’un homme normal. Et cette remarque a été faite aussi bien par le juge que par le représentant du parquet qui constate : « je ne suis pas un sachant, mais son comportement laisse apparaître des troubles ».
 
Loin de partager ces remarques, Amadou Baba Kane plaide le contraire avec sa voix aiguë accompagnée d’un geste constamment répété de la main pour ajuster son costume. Très décontracté, il a plaidé coupable, non sans présenter les faits de façon banale. « Je suis un fan de la musique Aby Ndour ; c’est une histoire qui a mal tourné et je présente mes excuses ».  Avant de poursuivre : Je suis meurtri, je n’arrive pas a faire correctement mon travail, je ne sais pas ce qui m’arrive », indique cet employer aux Industries chimiques du Sénégal (ICS).
 
 Mais cet argumentaire ne convainc guère le parquet qui accuse le prévenu d’avoir importuné la plaignante. Le maitre des poursuites juge sa démarche «irresponsable et indigne ». Pour Mbaye Jacques Ndiaye, le prévenu n’est pas à son premier coup et est coutumier des faits.
 
 Dans son réquisitoire, le procureur, dans les colonnes du journal « L’As », a demandé six mois avec sursis. Délibéré le 20 novembre.


Samedi 16 Novembre 2013 - 11:40


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter