Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC: les questions budgétaires dominent l’ouverture de la session parlementaire

En RDC, la rentrée parlementaire est prévue ce lundi à l’Assemblée nationale. Il sera essentiellement question de la réception, de l’analyse et d’adoption du budget 2020 par le gouvernement qui vient d’être installé. C’est également une session qui sera marquée par la question du financement de l’enseignement de base dans les écoles publiques par l’État.



Cette session parlementaire est essentiellement budgétaire. Elle permettra d’avoir une idée plus claire de l’ambition du programme du gouvernement dirigé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba.  Un regard particulier sera porté sur le budget alloué à l’éducation qui devrait passer de 8 à 20%, selon la promesse du président Félix Tshisekedi.
 
Certains députés attendent d’en savoir plus particulièrement sur la question de financement de l’enseignement de base dans les écoles publiques. C’est le cas du député Patrick Muyaya : « Nous allons nous assurer dans ce cadre que pour la gratuité, il y ait suffisamment de fonds pour que les enseignants puissent être bien pris en charge. Il ne faudrait pas sur l’éducation faire du cosmétique. »
 
« C’est utopiste »
 
Pour sa part, Adolphe Muzito, un des leaders de Lamuka, qui a fait sa rentrée politique ce weekend, n’attend rien de cette assemblée dominée une majorité acquise au pouvoir. Il critique également le programme gouvernemental qui devra s’articuler autour des promesses de Félix Tshisekedi : « Il promet au peuple congolais d’augmenter la richesse du pays avec un taux de croissance moyen de 25%. Il promet d’augmenter le budget en améliorant la pression fiscale à 25%. Nous pensons que c’est utopiste. »
 
Lors de cette session, il sera également question de terminer l’installation de toutes les structures de l’Assemblée nationale. Les députés attendront également le rapport final du processus électoral qui doit être soumis par la Commission électorale nationale indépendante.

RFI

Lundi 16 Septembre 2019 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter