Rwanda: mutinerie dans la prison de Gasabo à Kigali

Au Rwanda, une émeute a éclaté lundi matin dans la prison de Gasabo à Kigali. Elle a été rapidement contenue et n'a pas fait de blessés, selon les autorités. Les émeutes et même les manifestations sont extrêmement rares au Rwanda, pays souvent critiqué pour ses atteintes à la liberté d'expression. Selon la presse rwandaise, cette émeute pourrait être liée à un incendie qui s'est déclaré dans cette même prison vendredi. La prison de Gasabo héberge 5 400 détenus, des prisonniers de droit commun et des condamnés pour génocide.



« On a eu très peur », explique un commerçant devant la prison de Gasabo. Vers 9h ce lundi une pluie de pierres provenant de l'intérieur de la prison s'est abattue dans la rue et dans les habitations alentour. Selon Hillary Sengabo, le porte-parole des prisons du Rwanda, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour mettre fin à l'émeute.
 
En fin de matinée, la prison avait retrouvé son calme et des agents d'entretien balayaient les pierres jonchant la rue toujours fermée à la circulation.
 
Selon la presse locale, les détenus protestaient contre leurs conditions de détention après un incendie dans la prison vendredi qui a fait quelques blessés légers, selon les autorités. Selon Hillary Sengabo une enquête est en cours pour déterminer les causes de ce soulèvement inédit. Il assure que les autorités ont fourni un abri et des vêtements à ceux dont les cellules avaient été endommagées par le feu et pointe la responsabilité d'une « cinquantaine » de détenus « indisciplinés ».
 
Les causes de l'incendie de Gasabo ne sont pas encore connues. Ce n'est pas la première fois que des prisons du pays sont la proie des flammes. Le dernier incendie remonte à décembre dans une prison du centre-ville de Kigali et tous ces incendies ont été attribués par les autorités à des causes accidentelles.

Rfi.fr

Mardi 4 Avril 2017 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter