Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Six (6) mois ferme pour Dame Amar et Cie : la défense sur le pied de guerre, la partie civile satisfaite



Six (6) mois ferme pour Dame Amar et Cie : la défense sur le pied de guerre, la partie civile satisfaite
Les prévenus dans l’affaire Hiba Thiam, du nom de la jeune fille morte par « over dose » en avril dernier, dans un appartement aux Almadies, un quartier chic de Dakar, en plein couvre-feu, ont été condamnés, ce mercredi. Dame Amar et quatre (4) de ses co-inculpés ont écopé de 6 mois ferme pour détention de drogue et non-assistance à personne en danger en sus d’une amande de 50 millions Fcfa qu’ils devront verser à la partie civile en guise de dommages et intérêts. 

La décision rendue par le tribunal correctionnel de Dakar divise cependant les avocats de la partie civile et ceux de la défense. Ces derniers parlent d’abus de qualification. Ils annoncent que la bataille judiciaire est loin de connaître son épilogue car, ont-ils informé, ils vont interjeter appel afin de « chercher une justice équitable ».

« On est dans quel pays ? », s’est posé Me Ciré Clédor Ly, très en verve après l'annonce du verdict. Avant de poursuivre : « Ces personnes (Dame Amar et Cie) disent qu’elles n’ont pas consommé de la drogue. Elles veulent qu’une expertise soit faite sur leurs urines, on le leur refuse et leur condamne pour usage de drogue», s'est désolé l'avocat.
 
Autre chose que la robe noire a fustigé, c'est le délit de non-assistance à personne en danger retenu contre ses clients. « La deuxième chose, c’est qu’on dit qu’ils ont été condamnés pour non-assistance de personne en danger. Mais, c’est encore problématique. Cette non-assistance, c’est juste pour avoir de support et indemniser la famille de Hiba Thiam », a pesté l’avocat.

Me. Ly qui se désole du verdict, a annoncé qu’il va interjeter appel : « Nous sommes désolés. Nous ferons appel et on ira, chercher une justice équitable ». 

Six (6) mois ferme pour Dame Amar et Cie : la défense sur le pied de guerre, la partie civile satisfaite
Si les avocats de la défense n’ont pas été satisfaits du verdict, tel n’est pas le cas de ceux de la partie civile. Qui estiment que le droit a été dit dans cette affaire. Me Seydou Diagne, l’un des avocats des parents d’Hiba Thiam, se dit très satisfait d’obtenir 50 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts, même si, a-t-il souligné, cela ne pouvait pas ramener Hiba Thiam à la vie.  

 « On a bien demandé 1 milliard amis c’était la stratégie de la partie civile. Nous sommes très satisfaits d’avoir 50 millions. Bien sûr, ça ne ramènera pas à la vie Hiba Thiam. Ses parents sont religieux mais c’est important. Nous sommes en société et les personnes responsables du décès ont été condamnées à une peine d’emprisonnement ferme. Justice a été rendue. Nous attendons de voir la suite de la procédure ». 

Dame Amar et Cie sont libres, car, ils ont passé 10 mois en détention provisoire. Par conséquent, ils ont déjà purgé leur peine qui est 6 mois ferme.

Pour rappel, dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 avril 2020, Hiba Thiam avait trouvé la mort au cours d’une soirée dans un appartement meublé aux Almadies, en plein couvre-feu. Les résultats de l’autopsie avaient révélé une mort par "overdose". Et, selon les éléments de l’enquête, personne parmi les inculpés n’avait essayé de l’assister et de la cocaïne avait été trouvée sur les lieux.

Aminata Diouf

Mercredi 27 Janvier 2021 - 18:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter