Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syndrome de Guillain-Barré : le trouble neurologique qui touche certaines personnes vaccinées contre le coronavirus



Syndrome de Guillain-Barré : le trouble neurologique qui touche certaines personnes vaccinées contre le coronavirus
Après les craintes que certains des vaccins covid-19 puissent provoquer des caillots sanguins, un nouvel effet indésirable chez un petit nombre de personnes vaccinées suscite l'inquiétude dans le monde entier.

Il s'agit d'une maladie neurologique inhabituelle connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré (SGB), une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux et provoque une paralysie progressive des muscles.

Fin juillet, l'Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa) du Brésil a émis une alerte après l'apparition de 34 cas suspects de SGB chez des personnes qui avaient été vaccinées contre le coronavirus.

Vingt-sept avaient reçu le vaccin AstraZeneca, quatre le vaccin CoronaVac et trois le vaccin Janssen.

Le 9 juillet, l'Agence européenne des médicaments (EMA) avait mis en garde contre un lien possible entre le vaccin d'AstraZeneca et le SGB.

L'autorité de régulation indique qu'à ce stade, elle "ne confirme ni n'exclut" un tel lien, mais recommande de modifier les informations relatives au vaccin afin d'y inclure un avertissement signalant les signes et symptômes susceptibles de se manifester, en vue d'un diagnostic et d'un traitement précoces.
Quelques jours plus tard, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a mis à jour les informations sur le vaccin Janssen, produit par Johnson & Johnson, pour avertir d'un risque légèrement accru de contracter le SGB.

"Les rapports d'événements indésirables suite à l'utilisation du vaccin Janssen covid-19 dans le cadre de l'autorisation d'utilisation en urgence suggèrent un risque accru de syndrome de Guillain-Barré pendant les 42 jours suivant la vaccination", indique l'étiquette mise à jour.

"Ces cas sont signalés pour la plupart environ deux semaines après la vaccination et principalement chez des hommes, dont beaucoup sont âgés de 50 ans ou plus", explique un porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) au diffuseur américain CNN.

Aminata Diouf

Jeudi 12 Août 2021 - 15:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter