Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Thiès: «Par la grâce de d’Allah, rien ne pourra m’empêcher d’aller à l’assaut de la mairie de Ville !», affirme Ciré Dia

​Enfin ! Le Président du Conseil d’Administration de la Loterie nationale sénégalaise (LONASE), l’homme politique El Hadj Pape Ciré Dia, a rompu le silence. « Par la grâce de d’Allah, rien ne pourra m’empêcher d’aller à l’assaut de la mairie de la Ville, aux prochaines élections locales ». Une annonce faite ce weekend par le « Sage » lors d’une audience accordée à des jeunes de l’Alliance pour la République (APR), à Thiès.



Thiès: «Par la grâce de d’Allah, rien ne pourra m’empêcher d’aller à l’assaut de la mairie de Ville !», affirme Ciré Dia
Dans la capitale du Rail, l’espoir renait au sein de la mouvance présidentielle qui commence à bouger avec la décision ferme de l’homme politique El Hadj Pape Ciré Dia, Président du Conseil d’Administration de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE), de reprendre du service sur le terrain politique. Ce après une assez longue pause observée depuis la dernière élection présidentielle du 24 février 2019. Une « absence angoissante » sur le terrain de l’homme qui portait en bandoulière les préoccupations des Thiessois, c’est-à-dire l’ex-Directeur général du Groupe La Poste. Un « silence » qui a occasionné de « graves blessures » dans la ville aux-deux-gares, parce que venant du «Bienfaiteur numéro un de Thiès», une « personne très utile pour la cité, sensible aux préoccupations de la jeunesse à qui il offert des emplois », qui a « suffisamment donné la preuve de son amour pour sa ville et de son engagement, sa loyauté et sa fidélité au Président Macky Sall ».

Un homme qui, surtout, a « ouvert sa porte à tous et tendu la main à tous », qui faisait sécher les larmes, apaisait les souffrances, nourrissait les affamés, soignait les malades, achetait les ordonnances, entretenait les mosquées, donnait des emplois aux jeunes, des financements aux femmes etc. « Cap sur les locales et ne vous fiez qu’à ce que je vous dis et que personne ne vous divertisse », a dit à ses militants, soulagés, le coordonnateur de l’APR à Thiès qui, depuis quelques temps, fait l’objet d’un « complot ourdi par des responsables de l’Alliance Pour la République (APR) aux fins de le déstabiliser. Des détracteurs faisant croire partout que l’ex-Directeur général de La Poste « ne reviendra plus jamais sur le terrain thiessois ».

Face à ces détracteurs et aux rumeurs infondées qu’ils véhiculent, l’homme dont la politique sociale a considérablement affaibli l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, à Thiès, a choisi de minimiser. Il préfère évoquer des « mutations qui ont nécessité un temps de réflexion, pour pouvoir mieux sauter encore ». Et de souligner : « je n’étais pas à l’écart, j’étais informé de toutes les activités de la mouvance au niveau national. Il y a beaucoup de bruit dans l’arène politique locale, mais ce sont des gens sans aucune base qui distillent de fausses informations sur ma trajectoire politique, en faisant croire que j’observe un certain désengagement ». Selon lui, « le seul rêve de mes pourfendeurs est de faire en sorte que je leur laisse le terrain politique, mais c’est peine perdue. Personne n’a plus de discernement et d’engagement que moi » a-t-il réaffirmé avec force. Avant d’exhorter ses principaux responsables d’investir tous les quartiers, tous les coins et les recoins de la ville pour porter le message à la base.

Les Thiessois se rappellent que « c’est avec Ciré Dia, en tant que tête de liste départementale, lors des dernières élections législatives de 2017, que l’hégémonie du président de Rewmi, Idrissa Seck, a été rompue ». L’actuel Pca de la Lonase a insisté sur le fait qu’il ne cherche aucun avantage à travers son engagement politique si ce n’est de travailler exclusivement pour l’émergence de la cité du rail. Aussi, a-t-il appelé à « la mobilisation de tous les militants » et à « l’union des forces » pour faire face aux enjeux à venir. Ciré Dia a surtout réaffirmé son « engagement derrière le Président Macky Sall », ce qui, dit-il, « a toujours été ma trajectoire ». Et d’inviter les militants à préparer la journée du 7 mars, avec la tenue dans la cité du Rail des « cleaning days », la capitale du Rail devant accueillir ce mois-ci la cérémonie officielle.

A cette occasion, Ciré Dia, qui bat le rappel des troupes, entend prouver qu’il reste le « Prophète de la mobilisation ». L’absence du « Sage » avait incontestablement laissé un grand vide dans la cité du Rail. Le responsable régional du PIT (Parti de l’Indépendance et du Travail) à Thiès, M. Amath Camara, ex-directeur de cabinet du ministre du Travail, a bien raison de soutenir que « de tous les politiciens que Thiès a connus, de 1980 à nos jours, le nouveau Président du Conseil d’administration de la Lonase est le meilleur sous tous les rapports !». Selon lui, en effet, « il faut aimer son pays, aimer sa ville, aimer son quartier, aimer sa famille, pour pouvoir se déployer comme l’ex-Directeur général de La Poste le fait sur le terrain social, avec courage, abnégation, détermination et sans discrimination négative. Pape Ciré Dia a apporté plus sur le plan économique, social, culturel, religieux, sportif, éducatif, etc., à la ville de Thiès, en tant que politicien doté d’un mandat, que tous les autres réunis. Il y a eu des responsables politiques de la ville qui ont eu des mandats, qui ont été suffisamment dotés de moyens et qui ne sont pas arrivés à la hauteur de Ciré Dia, qui n’ont pas fait grand chose dans le passé et dans le présent, et certainement il y en aura dans le futur qui seront dans la même situation.

Le Président du Conseil d’administration de Lonase n’a pas d’égal dans le périmètre communal de Thiès ». À dire vrai, « l’homme de toutes les situations » avait beaucoup manqué à la cité du Rail et à ses habitants. Et même le 1er magistrat de la Ville, M. Talla Sylla, qui rappelait lors d’une rencontre « n’être pas dans un ‘’jeu’’ dans le cadre de mon compagnonnage avec le président Macky Sall », précisait cependant « épouser fièrement le combat de mon frère et camarade Pape Ciré Dia, qui porte en bandoulière les préoccupations des populations à travers des actes éminemment positifs dans le domaine du social, pour le bien-être des Sénégalais ». Thiès magnifie encore la « disponibilité de Ciré Dia, son ouverture d’esprit, son sens sublime, presque surhumain, du social, sa piété, la considération qu’il a du quotidien des Sénégalais et surtout des Thiessoises et des Thies.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 3 Mars 2020 - 11:24


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Thieuylii le 03/03/2020 13:33
Vous savez que le Procureur de la République peut vous mettre en prise au moins pendant cinq ans si votre gestion des fonds de La Poste était examinée en profonduer (même sans loupe) ! Dites alors"par la grâce du Procureur de la République !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter