Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ukraine : «tout» franchissement de la frontière par la Russie entraînerait une réaction des États-Unis, selon Antony Blinken



Ukraine : «tout» franchissement de la frontière par la Russie entraînerait une réaction des États-Unis, selon Antony Blinken
 
«Tout» franchissement de la frontière ukrainienne par la Russie entraînerait une réaction «rapide et sévère» des États-Unis, a assuré jeudi 20 janvier le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue allemande Annalena Baerbock à Berlin alors que les tensions sont au plus haut entre Moscou et les Occidentaux.

«Nous avons toujours été très clairs: tout franchissement par des forces militaires russes de la frontière ukrainienne pour y commettre de nouveaux actes d'agression contre l'Ukraine, entraînera une réponse rapide et sévère des États-Unis, de nos alliés», a-t-il souligné. La déclaration d'Antony Blinken intervient après des propos du président américain Joe Biden mercredi sur la possibilité d'une «incursion mineure» de la Russie en Ukraine. La Maison Blanche avait «clarifié» ces propos en assurant que tout franchissement de la frontière par des troupes russes attirerait «une réponse rapide, sévère et unie des États-Unis et de leurs alliés», selon sa porte-parole Jen Psaki.

«Un désastre pour le monde»
De son côté, le premier ministre britannique Boris Johnson, a déclaré qu'une incursion russe en Ukraine, quelle que soit son ampleur, serait «un désastre pour le monde», appelant, comme l'ont fait également les États-Unis et les Européens, à des négociations. «N'ayez aucun doute. Si la Russie lance une incursion en Ukraine, quelle que soit sa forme ou son envergure, je pense que ce serait un désastre non seulement pour l'Ukraine mais aussi pour la Russie», a-t-il déclaré à la presse. La Grande-Bretagne soutient «de façon inébranlable» la souveraineté de l'Ukraine, a-t-il ajouté, alors que le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'apprête à rencontrer à Genève son homologue russe Sergueï Lavrov.

Aminata Diouf

Jeudi 20 Janvier 2022 - 15:03


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter