Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Urgences Panafricanistes: l’ONG déplore le silence du Procureur, après l’avoir saisi sur plusieurs dossiers depuis plus de 3 semaines



Dans une note parvenue à PressAfrik, l’ONG Urgences Panafricanistes, dirigée par Kémi Séba, a déploré lundi  le silence du Procureur, Sérigne Bassirou Guèye, après l’avoir sur plusieurs dossiers notamment sur l’affaire du Prodac, du Coud, depuis plus de 3 semaines.

« Le 9 Janvier dernier Urgences Panafricanistes a déposé une saisine auprès du procureur  sur les faits jugés délictuels et sur ses choix de poursuites qui sont comme téléguidés. En effet, il ne fait plus aucun doute que la justice sénégalaise est victime d’une instrumentalisation plus qu’inquiétante. Il ne suffit plus de détourner de l’argent du contribuable, être dans les trafics de faux, ou encore abuser de son pouvoir, pour être poursuivit par la justice, NON ! Il faudrait juste s’inquiéter du sort des Sénégalais victimes de tous ces maux et manifester son désaccord comme un certain Guy Marius Sagna. Vous aurez alors droit à une violence policière et une séquestration par la justice », lit-on dans la note.

L’Ong affirme que cela fait plus de 3 semaines maintenant que la lettre a été déposée sans aucune réponse de la part du Procureur, alors que le délai normal était de 2 semaines. « Seriez-vous incapable de justifier vos actes ? Ou bien est-ce dû aux lourdeurs administratives que connait toute l’administration Sénégalaise ? Il est clair qu’au Sénégal pour un simple document administratif si vous ne disposez pas de « bras long » ou ne donnez pas de pots de vins vous perdrez des journées entières avant que votre requête ne soit satisfaite ». 

« Quoiqu’il en soit votre silence face à nos inquiétudes n’est pas quelque chose de nouveau ! Ce silence nous l’avons « entendu » lorsque Cheikh Oumar Hann ancien directeur du COUD a été épinglé par l’OFNAC ; nous l’avons encore « entendu » lorsque Serigne Mbacké Thiam fût épinglé par l’ARMP, et encore sur l’affaire PRODAC avec Mame Mbaye Niang etc. Et toutes les autres situations similaires où vous êtes resté muet. Seulement à la moindre attaque contre le régime, vous devenez aussi bruyant qu’un griot », déplorent les responsables de « Urgences Panafricanistes ».

S’adressant au Procureur, l’ONG déplore son incapacité à prendre des décisions en toute indépendance, appelant à sa démission pour redonner un souffle nouveau à la justice de notre pays qu’est le Sénégal.
 

Salif SAKHANOKHO

Lundi 3 Février 2020 - 11:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter