Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Verdict de l'affaire des passeports diplomatiques : les avocats des députés Sall et Biaye comptent saisir la Cour d'appel

Les députés Boubacar Willembo Biaye et collègue El hadj Mamadou Sall ont été tous reconnus coupables dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques et vont rester encore en prison. Le verdict de ladite affaire est tombé ce jeudi 19 mai 2022. Surpris par cette décision, Me Antoine Mbengue, avocat des députés, veut saisir la Cour d’appel



Verdict de l'affaire des passeports diplomatiques : les avocats des députés Sall et Biaye comptent saisir la Cour d'appel
Les deux parlementaires de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar écopent de peines diverses. Le juge a retenu, contre le député Boubacar Biaye, le délit de complicité de faux et usage de faux. Pour laquelle infraction, il a été condamné à une peine de 2 ans dont 5 mois ferme. Pour l’autre député Mamadou Sall, il a été retenu une infraction d’abus de confiance, d’escroquerie à l’endroit de Oumou Touré. Et pour cette infraction, il a été condamné à une peine de 2 ans dont 6 mois ferme.
 
El Hadji Condé a écopé, lui, de 2 ans dont 10 mois de prison ferme.
 
S’exprimant aussitôt après le délibéré, Me Antoine Mbengue, un des avocats des deux députés, s’est dit surpris de la décision rendue par le tribunal. « Ça a été difficile de lire la décision parce que tellement le juge a voulu faire de la séparation entre les infractions, entre les prévenus. C’est une décision qui nous surprend dans la mesure où surtout que Biaye a été relaxé au bénéfice du doute pour l’infraction d’escroquerie. On s’attendait qu’ils soient totalement relaxés, mais il a été condamné pour faux et usage de faux. Parce que le faux devait être un élément constructif de l’infraction d’escroquerie. Or, étant libéré de cette infraction le faux qu’on évoque, on ne sait même pas ce que ce faux a servi s’il a été relaxé de l’infraction d’escroquerie au bénéfice du doute », a dit l’avocat.
 
Pour Sall, ajoute la robe noire, il a été condamné parce que tout simplement Oumou Touré l’a cité dans cette affaire. « Nous l’avions dit dans nos plaidoiries que cette affaire au-delà de la médiatisation, au-delà de leurs statuts de député, il faut qu’on les juge par rapport aux faits. Et les faits ont révélé que sur les six plaintes qui ont été déposées, il y a une seule personne qui a cité les noms des députés. Et Oumou Touré n’était même pas capable de décrire le bureau qu’elle prétend avoir fréquenté », déplore l’avocat.
 
Selon El, hadji Babacar Ndiaye, « c’est une décision critiquable, une décision très critique à relever et corriger ». C’est pourquoi il compte saisir la Cour d’appel.
 
À noter qu’un dommage pour la partie civile concernant les victimes de l'affaire au nombre de 6 (Ngamet Camara, Fatoumata Binta Diallo, Oumou Touré, Cheikh Tidiane Thioub, Ibrahima Arabi Kebe et Niélé Sylla), le juge condamne aux coupables à payer des sommes de trois millions cinq cent (3 500 000 FCFA) voire trois millions sept cent (3 700 000 FCFA).

Maleye Mboup (stagiaire)

Jeudi 19 Mai 2022 - 15:44


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter