Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Accord de pêche controversé UE-Sénégal : le Pastef décèle des manquements préjudiciables à la sauvegarde des intérêts



Accord de pêche controversé UE-Sénégal : le Pastef décèle des manquements préjudiciables à la sauvegarde des intérêts
Le renouvèlement du protocole d'accord de pêche 2014-2019 entre l'Union européenne et le Sénégal, dont le document a été approuvé par le Parlement de l'UE dans une résolution rendue publique à la suite de sa plénière du 12 novembre dernier continue d'éveiller des soupçons. Surtout que le protocole est en quelque sorte une prorogation du précédent avec des amendements portant notamment sur le tonnage et le montant.

Le tonnage autorisé porte en effet sur de 10.000 tonnes de thon par an (50.000 tonnes sur les cinq ans) et 1750 tonnes de merlu par an (8750 tonnes sur les cinq ans). Quant à la valeur du protocole, elle estimée à 3.050.750 Euros par an, soit une valeur globale de 15.253.750 Euros (10 milliards de francs CFA) sur une durée de 5 ans. Ce qui a conduit au Mouvement national des cadres patriotes (Moncap) a soulevé des manquements préjudiciables à la sauvegarde des intérêts de la population sénégalaise. D'abord sur le plan symbolique. 

"Cet énième protocole d'accord de pêche, traduit un manque criard d'empathie envers les communautés et les familles des pêcheurs qui souffrent, dans leur chair et dans leur intimité, des affres de ce partenariat, en termes de dégradation continue de leurs conditions de vie, pour cause de raréfaction des ressources halieutiques qui constituent pratiquement leurs seuls moyens de subsistance. L'actualité dramatique sur l'émigration clandestine sonne à cet effet comme une piqûre de rappel, dans la mesure où les acteurs de la pêche constituent doublement une bonne partie des contingents, d'abord en tant que convoyeurs ensuite en tant que candidats à l'aventure européenne", a soutenu Daouda Ngom adjoint du président Moncap, en conférence de presse ce lundi 16 novembre 2020. 

Poursuivant sur l'absence de communication sur l'Accord de pêche, "Pastef les Patriotes" a déploré  que le peuple sénégalais ne soit informé que par le plus grand des hasards, de l'existence de ce protocole, qui est "d'une extrême sensibilité au regard notamment de ses implications biologiques et socioéconomiques et du contexte dans lequel intervient sa mise en oeuvre".

"N'eût été la communication faite sur la question par le Parlement Européen, l'opinion publique sénégalaise resterait encore longtemps tenue dans l'ignorance quant au protocole d'Accord de pêche et ses tenants et aboutissants. Une absence de transparence dans la gestion du secteur de la pêche et le défaut de fiabilité des statistiques sont symptomatiques de l'état de déliquescence actuel du secteur de la pêche dans notre pays", ont- ils jugé.

Et pour ce qui est du fond du protocole d'Accord, c'est un bradage à vils prix de nos ressources halieutiques. "Si l'on fait abstraction des 8750 tonnes de merlu noir qui seront pêchées sur la durée du protocole pour ne considérer que les 50.000 tonnes de thon, la tonne de thon aura été cédée à 305 euros soit 200.000 F CFA environ, ce qui revient à 200 F CFA le kilogramme de Thon, au moment où le Kg de thon rouge importé dans le marché français se vend au prix minimal de 10800 fr CFA (16,5 euros/kg selon le Réseau des Nouvelles des Marchés de FranceAgriMer). Et une aggravation du processus de dégradation des pêcheries et des habitats. Et  un accord en total déphasage avec les meilleures pratiques dans le secteur."

Par conséquent, le Mouvement national des cadres patriotes (Moncap) a fait savoir que à l'opinion que "le principe directeur de la signature d'un accord de pêche doit être basé au moins sur deux points que sont l'état des ressources halieutiques concernées par l'accord et la capacité de la flotte nationale à exploiter cette ressource."

Fana CiSSE

Lundi 16 Novembre 2020 - 11:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 17/11/2020 08:27
Vous êtes les plus nuls de la classe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter