Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Dahai Co Sarl: la Su met la main sur de troublantes factures



Affaire Dahai Co Sarl: la Su met la main sur de troublantes factures
Pour acheter des solutés (les médicaments sous forme de Solution buvable), plusieurs entités publiques et privées passaient leurs commandes auprès de Dahai Co Sarl qui exerçait dans « l’illégalité totale». En effet, les factures de l’année 2021 saisies par la Sureté urbaine (Su) en témoignent. Lors de la perquisition effectuée à la Patte d’Oie au siège de Dahai Co Sarl, des preuves ont été trouvées sur place. Les dirigeants de ladite entreprise ont été placés sous mandat de dépôt hier jeudi 22 avril.

Dahai Co Sarl avait une clientèle bien fournie comme le confirment les nombreuses factures saisies lors de la perquisition dans son siège à la Patte d’Oie, vers l’agence Senelec. Il s’agit, entre autres, de l’hôpital Abass Ndao (01/03/2021), du Centre de santé Gaspard Camara (03/03/2021), de l’hôpital Youssou Mbargane (03/10/2021), de la clinique Klébana (03/10/2021), de la clinique Rada (03/11/2021) Prodige pharma (03/11/2021), de la clinique Cheikhoul Khadim (03/12/2021), de la clinique Maadji (13/03/2021), de la clinique Koci (03/12/2021), de la clinique Oasis (23/03/2021), etc.

Sur une réquisition, l’administration des greffes a révélé que Dahai Co qui figure dans les archives de l’Agence pour la promotion des investissements et grands travaux (APIX), était inconnue de ses fichiers, la même conclusion a été tirée pour Dipro pharma biomedic, le distributeur des produits incriminés. La Direction de la pharmacie et du médicament (Dpm) a fait des prélèvements sur plusieurs solutés estampillés « DA HAI ». Les résultats de ces analyses devraient être reçus par les enquêteurs de la Sûreté urbaine d’ici peu. Selon Libération, il y a du nouveau dans cette affaire de saisie de médicaments, et que d’après leur source, il y a « du laxisme dans ce secteur » qui, très sensible touche directement la population.

Le juge du huitième cabinet, Mamadou Seck, a suivi minutieusement le réquisitoire du parquet. Le propriétaire de Dahai Co Sarl Zang Hai Dong, les docteurs Aliou Ba, directeur général de Dahai Co et Mamadou Niang directeur général de Dipro pharma biomedic ; Wong Don Wang employé de Zang ainsi que Cherif Ba le livreur (premier à être arrêté dans l’affaire), ont été placés sous mandat de dépôt hier jeudi 22 avril pour association de malfaiteurs, mise en danger de la vie d’autrui et trafic international de médicaments.

Ndeye Fatou Touré

Vendredi 23 Avril 2021 - 10:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter