Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire de drogue à l’OCRTIS : le DGPN, Abdoulaye Niang, un récidiviste ?

Rocambolesque. Loin de connaître son épilogue, les déballages continuent sur le scandale de l’affaire de drogue à l’Office Centrale de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) qui entache l’ancien Directeur Général de la Police Nationale (DGPN), Codé Mbengue et son successeur, Abdoulaye Niang contre qui, ce n’est pas la première fois que de pareilles accusations sont portées à son encontre.



Affaire de drogue à l’OCRTIS : le DGPN, Abdoulaye Niang, un récidiviste ?
Le fameux Toto Sarr qui est mouillé pour sa part dans une affaire de l’arraisonnement d’un navire de guerre sur les côtes sénégalaises, était aux commandes de la DGPN lorsque des accusations de malversations dans la destination des drogues saisies par l’OCRTIS ont éclaté.

Le commissaire Abdoulaye Niang, chef de la section opérationnelle à l’époque, le scandale avait été géré en « interne et une enquête ouverte » avant que comme « mesure conservatoire, le commissaire ne soit relevé de ses fonctions de chef de l’OCRTIS » puis « évincé même de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ).

Reversé à la Direction de la Sécurité Publique (DSP), le commissaire Niang a été par la suite affecté au commissariat urbain de Tambacounda, informe un gradé de la police qui souligne que « c’était un coup dur l’actuel DGPN » que l’enquête avait par la suite « totalement blanchi » sur les colonnes du journal « L’Observateur » qui fait état du passage du présumé « narcotrafiquant » à Thiès et à Guédiawaye avant qu’en mars 2000, les « autorités sentent la nécessité de le faire revenir pour diriger l’OCRTIS ».

La suite vous la connaissez.


Vendredi 19 Juillet 2013 - 12:28


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter