Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Aminata Touré fait le bilan de la traque: « A ce jour, 200 milliards de F CFA… »



Aminata Touré fait le bilan de la traque: « A ce jour, 200 milliards de F CFA… »
Une révélation de l’ancien Premier ministre après Abdoul Mbaye et avant l’avènement de  Mahammad Boun Abdallah Dionne. D’après Aminata Touré, à ce jour, 200 milliards de F CFA ont été recouvrés dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. En plus de cela, l’Envoyée spécial du Chef de l’Etat est pour que la traque se poursuive.

« Cela doit se poursuivre. Cela doit être une routine. Je considère que tous les ans, tous les gestionnaires dans leur budget, doivent prévoir une opération d’audit. A l’époque, il y avait un chèque de 33 milliards, un chèque parmi tant d’autres qui ont été versés dans les caisses du Trésor », dit Aminata Touré non sans préciser qu’à ce jour, 200 milliards de F CFA ont été recouvrés.

« Cela continue d’ailleurs en Allemagne où la compagnie Fraport qui opérait autour de l’aéroport, dont les dirigeants ont des soucis judiciaires. Quand on avait démarré cette reddition des comptes, on disant c’était une affaire politique. Voilà que ça va jusqu’à l’étranger en termes de rebondissements », poursuit l’Envoyée spéciale du Chef de l’Etat, en citant l’affaire du député-maire de Dakar sans nommer Khalifa Ababacar Sall.

« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut, si on veut avoir la prétention d’être un pays émergent, que les ressources soient gérées de manière vertueuses et cela s’applique à tout le monde parce que l’argent des maires, cela vient du budget public. Il faut aussi que cela soit très clair, ce n’est pas de l’argent personnel », lance Aminata Touré.

Pour la responsable de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel), il faut que la traque « soit une culture chez nous et que les politiciens soient de bons gestionnaires. Ainsi, « quelle que soit votre ambition, il n’y aura pas de souci si l’inspection se présente à votre poste », souligne-t-elle.

L’ancien ministre de la Justice était l’invitée de Rfm matin.  


Mardi 19 Décembre 2017 - 13:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter