Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Arrestation de Guy Marius Sagna, talibés enchaînés: le chef de cabinet de Macky s'exprime



Le ministre et chef de cabinet du Président Macky Sall s'est exprimé sur les arrestations de Guy Marius Sagna et huit autres manifestants devant les grilles du Palais de la République. Selon Mame Mbaye Niang, qui répondait aux questions du journaliste Babacar Fall sur la Rfm, "chacun est libre de faire ce qu'il veut faire de sa vie. Mais il faut respecter la loi et il faut respecter la République. Respecter la République, c'est respecter les symboles qui l'incarnent". Et sur ce point, l'ancien ministre de la Jeunesse est catégorique: "l'Etat doit être debout. L'Etat doit être ferme".

A propos du comportement de Guy Marius Sagna et des suites à donner à cette affaire, le chef de cabinet du Président Macky Sall dira: "Il a décidé de manifester contre l'avis de... la manifestation n'était pas autorisée. Le Préfet l'avait interdite. (...) Mais je ne suis pas habilité à commenter ces incidents de sécurité".

Le ministre Mame Mbaye Niang s'est également exprimé sur l'affaire des talibés enchaînés au Daara de Ndiagne, qui a conduit à l'arrestation du maître coranique, et même à une sortie menaçante du Khalife général des mourides. En tant qu'ancien pensionnaire de Daara, il s'est montré à cheval entre la modernisation des méthodes d'enseignement et le refus de subir l'influence des organismes extérieurs en ce qui concerne certaines de nos traditions. "Je pense qu'on a utilisé des mots très durs dans des contextes que beaucoup de gens n'assimilent pas. C'est vrai que j'ai fait le Daara de Serigne Mor Mbaye Cissé et je suis très fier de le dire. Mais il faut qu'on parvienne à mettre en phase l'orthodoxie et la modernité. Il faut le dire aussi, il faut qu'on accepte de remettre en cause pas mal de choses dans nos réalités. Mais il faut qu'on refuse aussi qu'on nous impose des diktats sur notre façon de vivre", a-t-il affirmé.

AYOBA FAYE

Dimanche 1 Décembre 2019 - 13:46


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter