Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Assemblée nationale: le ministre du Pétrole Makhtar Cissé survole son sujet

Le ministère du Pétrole et des Energies se taille la part du lion dans le budget de l’Etat. Faisant face aux députés, hier, l’ancien directeur de la Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé a survolé son sujet, tellement il le maîtrisait. Ce Un ministre qui a ébloui la représentation parlementaire mais aussi le public par son éloquence et sa pertinence. Pour rassurer le peuple à travers ses représentants, Makhtar Cissé a promis de donner la possibilité aux jeunes d’être formés dans les métiers de Pétrole et gaz.



C’est connu, le ministère du Pétrole et des Energies est d’une importance capitale pour l’Etat. Jeudi, le rapport de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a rendu public le projet de budget 2020 du département s’occupant de l’or noir et du gaz. Un budget qui se chiffre à 255 milliards 396 millions 691 mille 327 francs Cfa.

Dans le rapport, quatre programmes ont été identifiés dans le cadre du budget 2020 du ministère du Pétrole et des Energies. Il s’agit du système d’offre d’électricité, électrification rurale et énergies renouvelables, de la Sécurisation de l’approvisionnement en hydrocarbures et combustibles domestiques et Pilotage, de la coordination et de la gestion administrative. Eloquent et pertinent, le ministre du Pétrole, Mouhamad Makhtar Cissé, a survolé son domaine jusqu’à battre un record à l’applaudimètre dans l’hémicycle. Ayant répondu avec aisance à toutes les questions qui lui ont été posées relatives à notre pétrole et notre gaz, le ministre a néanmoins invité les « détracteurs » à un débat technique et non à des invectives de politique politicienne.

Dans la foulée, il a annoncé que le décret d’application de la loi sur le contenu local sera publié d’ici la fin du mois de décembre. « Le décret d’application sur le contenu local, en cours d’élaboration, sera partagé d’ici la fin du mois de décembre 2019 avec toutes les parties prenantes », a-t-il assuré. Les députés ont surtout interpellé le ministre sur des questions relevant du contenu local et de la formation des jeunes, en perspective de l’exploitation du pétrole et du gaz découverts au large de nos côtes. Et dont l’exploitation devrait commencer vers 2023.

Macky Sall a sauvé la Senelec
L’ancien Directeur général de la Senelec a souligné que l’enjeu réside dans la connaissance et l’expertise afin de mieux défendre nos intérêts. Sur ce, il a indiqué qu’il fera tout pour que des experts soient formés pour une bonne supervision et négociation des contrats relatifs à nos hydrocarbures. A cet effet, Mouhamadou Makhtar Cissé a soutenu que le contenu local, différent de la RSE, vise notamment le développement et le renforcement des capacités du tissu industriel local afin de le rendre plus compétitif et apte à saisir les opportunités qui seront induites par l’exploitation des ressources pétrolières et gazières nationales.
Le ministre Makhtar Cissé a profité de la tribune que lui offraient les députés pour faire la part belle à la Senelec dont, selon lui, la production, la qualité de prestation et la gestion sont certifiées par tous les bailleurs de fonds. Selon le ministre du Pétrole et des Energies, si la Senélec a réalisé de grandes performances, c’est grâce au président Macky Sall qui a défini son plan de sauvetage dès son accession à la magistrature suprême. « Malgré les nombreuses factures impayées des universités, des mosquées, des hôpitaux, des services publics etc, la Senelec du Président Macky Sall est aujourd’hui une fierté pour le Sénégal et la sous-région » a magnifié le ministre du Pétrole et des Energies qui a dirigé l’électricien national pendant des années. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 29 Novembre 2019 - 09:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter