Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bras de fer entre la mairie et l’Etat : l’édile de Dakar abandonne le projet de Cerf volant.



Bras de fer entre la mairie et l’Etat : l’édile de Dakar abandonne le projet de Cerf volant.
Pour rendre la circulation du centre ville fluide, le maire Khalifa Sall avait décidé de déguerpir les ambulants et commerçants qui occupent illégalement les rues de la ville, en particulier à Sandaga. Pour ce faire, il avait en ligne de mire un projet de l’ancienne équipe, dirigée par Pape Diop : il voulait transférer les marchands ambulants au terrain du Cerf-volant. Mais l’Etat s’y est opposé de façon catégorique. « Le projet de Cerf volant n’est pas un projet de l’équipe actuelle. C’était un projet de l’équipe sortante. Nous avons essayé, simplement, de réaménager le site mais vous avez vu tous les développements autour de cette question », a révélé le premier adjoint au maire, Cheikh Guèye.

Pour lui," il s’agit là d’une volonté de se préoccuper des besoins des populations". « Nous ne voulons pas politiser cette question. Je rappelle que les compétences sont transférées mais aussi elles sont partagées. Et en tant que démembrement de l’Etat, nous essayons de trouver des solutions aux problèmes des populations. Mais si maintenant au niveau du Cerf volant il y a des difficultés, nous cherchons ailleurs », a laisser entendre le second de Khalifa Sall.

Aujourd’hui, l’équipe municipale qui veut restructurer et réorganiser les populations a décidé d’acquérir deux terrains à plus de deux milliards du fait que la ville dont elle préside aux destinées n’a plus d’espaces vacants. « Vous savez à Dakar, il n’y a plus pratiquement plus de terrains », a confié M. Guéye. « C’est dans cette optique que nous discutons avec les uns et les autres pour disposer du terrain. Car il s’agit de restructurer et de réorganiser les activités commerciales et marchandes mais aussi toutes les catégories professionnelles. Dans ce cadre nous sommes à la recherche de sites » ajoute-t-il.
D’ailleurs, le premier adjoint au maire a révélé que le conseil municipal qui a été convoqué la semaine dernière, va statuer sur la question pour donner mandat au maire de pouvoir accéder aux sites pour recaser les marchants et les autres activités professionnelles.





Charles Thialice SENGHOR

Mardi 23 Mars 2010 - 17:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter