Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Brésil se prépare à l’investiture de Jair Bolsonaro

Un imposant dispositif de sécurité a été déployé dans la capitale brésilienne, alors que les premiers invités arrivent pour l'investiture du président d'extrême droite Jair Bolsonaro.



Le quartier de la présidence et des ministères a été entièrement bouclé : 6 000 soldats, un système de défense anti-aérien, des tireurs d’élite et de nombreux barrages pour filtrer l’arrivée du public.
Tout cela pour garantir la sécurité de la douzaine de chefs d’Etat présents à Brasilia et celle de Jair Bolsonaro, cible d’une attaque à l’arme blanche  durant la campagne électorale. Du jamais vu, selon cet habitant de Brasilia :
« C’est une méga-structure qui a été mise en place. J’étais déjà ici pour la Coupe du monde, pour la visite de Bush. Mais c’est la première fois que je vois ça, c’est bien renforcé. La quantité de policiers, de véhicules, tout cela démontre que le dispositif de sécurité est important. »
Des blindés avaient même été déployés autour du siège de la télévision officielle, chargée de retransmettre la cérémonie. Une mesure jugée exagérée par le gouverneur de Brasilia. Les chars ont finalement été retirés.
Benyamin Netanyahu, invité d’honneur de Bolsonaro
L’ambassade du Maroc a tenu une réception en l’honneur de la présence du Premier ministre Saâdeddine el-Othmani à Brasilia. Il s’agit d’une présence remarquée du monde arabe, alors que le Premier ministre israélien fait le forcing pour opérer un rapprochement entre le Brésil et l’Etat hébreu. Benyamin Netanyahu, l’un des invités d’honneurs de Jair Bolsonaro, est au Brésil depuis vendredi.
Côté africain, Ulisses Correia e Silva, le Premier ministre du Cap-Vert a fait le déplacement, ainsi que les chefs de la diplomatie angolaise et de Sao Tomé et Principe.
La présence du ministre des Affaires étrangères de la Guinée est également confirmée. Jair Bolsonaro est un admirateur de Donald Trump, mais le président américain a envoyé à Brasilia son secrétaire d’Etat Mike Pompeo.
La présence européenne est plutôt discrète, en dehors du président du Portugal et du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Aucun ministre français, en revanche, pour voir Bolsonaro prêter serment.
Les présidents latino-américains présents
Et puis il y aura bien sûr beaucoup de présidents latino-américains, y compris le président bolivien Evo Morales, alors que d’autres présidents de gauche, comme le Vénézuelien Maduro et le Cubain Miguel Diaz-Canel, ont été jugés indésirables par le nouveau gouvernement brésilien.
Des groupes de militants et d’admirateurs de Jair Bolsonaro ont aussi convergé sur la capitale du Brésil. Ils tenaient à être présents pour l’investiture du président d’extrême droite élu fin octobre. Martin Bernard a rencontré ses fidèles sur place.

rfi.fr

Mardi 1 Janvier 2019 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >