Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Brouille entre la Chambre de Commerce et la société TVS: le DG du Port accusé de violer un décret présidentiel



Les travailleurs de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agricultures de Dakar (CCIAD) ont observé, un sit-in ce jeudi matin devant la Chambre de Commerce. Arborant tous des brassards rouges, ces travailleurs ont exigé de la société TVS de passer ses produits sur les ponts bascules de la CCIAD, comme l’atteste le décret présidentiel.

«En début de semaine nous avons assisté à l’exécution de menaces de boycott desdits ponts. Les autorités de la CCIAD ont tenté vainement de saisir le Port et la Douane. Et cette indifférence notoire constitue une violation flagrante des dispositions réglementaires du pays. Aujourd’hui la Société TVS  qui passait par nos ponts bascules et faisait le pesage de ces marchandises refuse d’y passer et pour nous, cela entraîne un manque à gagner», explique le délégué Abdou Aziz Sabaly .

Ce refus de soumission aux textes réglementaires notamment le décret 2014-47 du 20 janvier 2014 portant organisation et fonctionnement des CCIAD, par le Société TVS necotrans, est en toute complicité avec le directeur général du port de Dakar, Aboubacar Sedikh Bèye, a déclaré le porte-parole du jour.

« Le Dg du Port autonome de Dakar de connivence avec  Baidy Agne PCA de TVS veulent s’accaparer des prorogatives de la CCIAD. L’entreprise refuse de passer sur ces ponts bascules alors que le décret organisant le fonctionnement de la chambre de commerce est clair. De tels agissements vont mettre des centaines de travailleurs dans la rue. Parce que les recettes issues des produits  transportés par TVS  représentent 45 % de celles de la CCIAD. »
 
Toutefois, les travailleurs  de la CCIAD  tiennent à avertir le ministre du Commerce, prenant à témoin l’opinion publique. « Ce que nous voulons est que notre ministère de tutelle prenne ses responsabilités. Il ne peut pas rester en dehors du jeu, faire de petite manipulation parce que nous sommes au courant de tout ce qui ce passe. Et la politique de l’argent dans ce pays doit cesser. »

Fana CiSSE

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:48


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter