PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Burkina Faso: réunion du Conseil national de défense sur l'insécurité dans le Nord

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la Défense nationale s'est réuni pour la première fois à Ouagadougou sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré. La situation sécuritaire a été exposée par les ministres de la Défense, de la Sécurité et le directeur de l'Agence nationale des renseignements. L'occasion pour l'exécutif de faire un point global sur la situation sécuritaire du pays, notamment dans le Nord. Suite aux assassinats d'un maire et d'un préfet, le président burkinabè a donné des instructions pour que tout le dispositif soit revu afin d'assurer au mieux la sécurité des représentants de l'Etat et des populations.



Face au sentiment des populations qui se croient abandonnées par l'Etat, le président Roch Marc Christian Kaboré annonce que le dispositif sécuritaire présent dans le Sahel et au Nord du pays sera réaménagé. « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes » a déclaré le président burkinabè à la fin de la session du Conseil supérieur de la Défense nationale.

« Des dispositions seront prises dès les semaines à venir pour assurer la sécurité des représentants de l’Etat dans ces zones, a assuré le président. Parce que c’est impératif. On a perdu des maires, on a perdu des préfets, on a perdu des citoyens… Le rôle des forces de défense et de sécurité c’est non seulement de défendre l’intégrité du territoire, mais également de veiller à ce que les populations aient la sérénité pour vivre dans leur contexte. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas ».

Selon le colonel major Théodore Naba Palé, secrétaire général de la Défense nationale, des instructions ont été données pour une montée en puissance des forces burkinabè sur le terrain. Et pour ce fait, les effectifs et le matériel seront revus à la hausse.

« C’est sûr que l'on pense augmenter le potentiel au nord et à recruter des nouveaux, des nouvelles personnes qui sont en formation, qui vont sortir. Mais il faut toujours améliorer. En améliorant la formation, l’aguerrissement, l’entraînement des hommes… Réaménager les dispositions sur le terrain… »

Afin de tenir compte du contexte de la lutte contre le terrorisme, la loi sur la politique de défense nationale au Burkina Faso sera également révisée de manière fondamentale, souligne le président Roch Marc Christian Kaboré.


Rfi.fr

Vendredi 18 Mai 2018 - 13:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter