Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



CESE : des conseillers jurent de privilégier l'intérêt général

Plusieurs membres du nouveau Conseil économique, social et environnemental (CESE) ont promis mercredi, après leur installation officielle, de ne défendre que l’intérêt général, excluant toute posture partisane afin de donner à cette institution consultative son sens de médiateur social.



CESE : des conseillers jurent de privilégier l'intérêt général

‘’Nous sommes désignés par les organisations socioprofessionnelles. Nous allons au CESE pour les y représenter. Nous avons un devoir de veille et d’alerte au nom de l’intérêt général’’, a déclaré le syndicaliste Mademba Sock.


Coopté au titre des organisations socioprofessionnelles pour intégrer le CESE, Birahim Seck du Forum civil, jure qu’il ne variera pas dans la dénonciation des impairs dans les procédures de passation de marchés publics.

‘’Je serais prompt à dénoncer les marchés de gré à gré, les impairs dans les procédures de passation de marché. Je suis issu d’une organisation qui lutte pour le respect de la bonne gouvernance’’, a-t-il rappelé, avec fierté.

‘’Toutes les questions qui intéressent la lutte contre la corruption, les questions sociales sur l’éducation et sur la santé notamment. Tout ce que le forum civil a eu à réaliser comme rapports ou comme recommandations va être défendu sans état d’âme pour que ces conclusions se réalisent en actes au bénéfice des populations’’, a-t-il assuré.

‘’En dehors ou à l’intérieur d’une institution républicaine, a poursuivi M. Seck, nous garderons notre conviction. Nous dénoncerons avec vigueur les manquements du gouvernement. Nous n’allons pas nous limiter dans un rôle de dénoncer, mais nous allons opposer et proposer parce que nous sommes dans une institution.’’

Choisi en tant qu’expert en matière économique, sociale et environnemental, Baye Mamoune Niasse, un autre conseiller, entend lui aussi jouer pleinement son rôle de défenseur de la cause des populations. 

‘’C'est vrai que c'est le président Macky (Sall) qui nous a choisis. Mais moi, en ce qui me concerne, les actions que je vais poser au CESE seront guidées par la volonté populaire’’, a promis M. Niasse.

‘’Le CESE sera une institution d’écoute et de veille, de conseil, d’appui et d’accompagnement’’, a assuré Aminata Tall, sa présidente, à l’ouverture de la cérémonie d’installation de cette institution composée de 120 conseillers.

S’adressant aux membres du CESE qui portaient tous des écharpes aux couleurs nationales, le président Macky Sall, qui a procédé à l’installation officielle, a déclaré : ‘’Votre première mission est d’informer, d’expliquer, de répondre aux interrogations légitimes des populations, de rendre visibles vos missions et actions. Votre devoir de veille et d’alerte reste essentiel.’’



APS



Jeudi 9 Mai 2013 - 11:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter