Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Conséquences négatives de la longue grève de l’année dernière : des bacheliers sénégalais privés de préinscription en Europe

Les six (6) mois de grève de l’année 2011-2012 ne finissent pas de causer des dégâts collatéraux aux élèves dans la poursuite de leurs études. Même s’ils ont réussi à décrocher le baccalauréat dans des conditions fastidieuses, beaucoup de bacheliers se voient aujourd'hui privés de préinscription dans les universités européennes.



Conséquences négatives de la longue grève de l’année dernière : des bacheliers sénégalais privés de préinscription en Europe

 
Une année bâclée et un quantum horaire non respecté ont rendu difficile l’accès aux bacheliers sénégalais à l’enseignement supérieur. En effet, les rescapés des deux fameuses sessions du baccalauréat et du BFEM peinent toujours à être orientés dans les différentes universités. En plus de rater « le temps d’un semestre » cette année, les bacheliers peinent à s’inscrire dans les universités européennes parce que tout simplement, dénonce Diab Sène de l’Union Démocratique des Enseignants (UDEN), « le quantum horaire n’est pas respecté, les élèves n’ont eu droit qu’à quelques mois de cours. Ce qui est largement en deçà de la norme ».
 
Toutefois, sur ce long mouvement de grève qui a secoué l’école sénégalaise, le jeune syndicaliste qui s’est entretenu avec nos confrères du « Quotidien » engage la responsabilité des enseignants qu’il accuse de pousser l’école dans le gouffre.


Vendredi 4 Janvier 2013 - 10:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter