Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Décès de Sidy Lamine : Wade écrit à Ahmed Khalifa Niasse et fait une révélation

L'ancien président de la République Me Abdoulaye Wade a écrit une lettre à Ahmed Khalifa Niasse pour lui présenter ses condoléances suite au décès de son frère et non moins PDG du groupe Walfadjiri. Le "Pape du Sopi" rappelle comment le défunt a été le premier à incarner une presse privée digne de ce nom, dans un contexte difficile à l'époque. Wade révèle également que cette disparition survient à un moment où il travaillait avec le défunt sur un projet de trouver des ressources permanentes pour faire de Walf-Tv un projet plus large... Lisez



Décès de Sidy Lamine : Wade écrit à Ahmed Khalifa Niasse et fait une révélation
Cher Ahmed,

J’ai été très content de t’avoir au téléphone et de te présenter mes condoléances pour la perte de ton petit frère Sidy Lamine Niasse qui a toujours eu envers moi les égards d’un fils pour son père. 

Le départ de Sidy est une perte incommensurable pour notre pays et pour l’Afrique.

Quand j’ai ouvert la voie de la presse non gouvernementale il a été le premier à suivre avec Walfadjri. A une époque où tout était difficile, créer un journal n’était pas évident. Avec l’intolérance générale qui régnait à l’époque et est venue s’ajouter à l’esprit dirigiste de l’Etat prétendu socialiste, peu de gens croyaient que l’organe pourrait vivre longtemps, surtout que dès le départ Sidy a fait preuve d’une véritable indépendance d’esprit. 

Avec très peu de moyens Sidy a su imposer son hebdomadaire et, peu de temps après, créer la télévision qui, de nationale limitée à notre pays est devenue internationale écoutée dans le monde entier. Dans les publications et les télévision africaines Walfadjri occupe une place honorable, très probablement dans les premières loges.

Au plan politique, les organes de presse du groupe ont su maintenir l’équilibre entre le pouvoir et l’opposition. Comme le dit Jean de Lafontaine, on ne peut pas contenter tout le monde et son père. Donc il y aura toujours des mécontents.

Ayant été pendant longtemps Chef de l’opposition je n’ai jamais eu à me plaindre des organes Walfadjiri.
Après cet hommage mérité au Groupe Walf et à son fondateur, je profite de l’occasion pour présenter mes condoléances à Abdourahmane Camara le fidèle compagnon, l’âme et la colonne vertébrale du magazine, à tous les journalistes, techniciens et plus généralement à tous les employés du Groupe Walfadjri. 

Tu exprimeras à sa famille, surtout aux enfants pour qui j’ai une pensée affectueuse, mes sentiments attristés en les exhortant de se soumettre, en bons musulmans, au décret divin et de toujours prier pour lui. 

Sidy Lamine Niasse disparait au moment où je travaillais avec lui sur un projet consistant à trouver des ressources permanentes pour faire de  Walf-TV un projet toujours plus large, toujours plus solide, à l’instar des grandes télévisions mondiales. Si mon offre intéresse le successeur, qui aura la tâche difficile tant il est vrai que remplacer à la tête du Groupe un homme de la dimension de Sidy Lamine Niasse ne sera pas un exercice facile, mais nous le soutiendrons de toutes nos forces. 

Sur ce sujet j’ai eu un bref entretien avec Cheikh juste avant son embarquement pour Dakar.

Un géant de la presse africaine a disparu mais aussi un croyant combattant infatigable pour notre religion dont il a une maitrise rare.   Puisse Dieu, le Tout Puissant, le Miséricordieux, inspirer les jeunes africains de l’exemple de Sidy Lamine Niasse qui a réussi le parcourt du combattant sur un chemin montant, difficile et malaisé, parsemé de fosses et de trappes, avec partout des embusqués, ennemis de la liberté et de la vérité. Malgré tout il est parvenu au sommet et a planté, comme Armstrong sur la lune,  le drapeau de la victoire aux couleurs du Sénégal et de l’Afrique.

Que la terre lui soit légère.

Dubaï, 4 Décembre 2018
Abdoulaye Wade
Ancien Président 
de la République du Sénégal,

AYOBA FAYE

Vendredi 7 Décembre 2018 - 16:44




1.Posté par Leuk le 07/12/2018 20:23
Amin

Té nga yaag fi lol té wèr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter