Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Délocalisation de l’émissaire de Cambérène : L’Etat et les populations parlent enfin le même langage

Le problème de l’émissaire de Cambérène pourrait bientôt constituer un mauvais souvenir pour les populations de cette localité. Le premier ministre Abdoul Mbaye qui a rencontré le comité d’initiative pour la défense de l’environnement de la cité religieuse s’est montré favorable à la délocalisation de la Station d’Epuration (STEP) qui a toujours constitué l’exigence des habitants.



Délocalisation de l’émissaire de Cambérène : L’Etat et les populations parlent enfin le même langage
« La délocalisation purement et simplement de l’émissaire pour éviter l’explosion de la bombe écologique sur laquelle est assis Dakar » reste la volonté des cambérènois, à travers la voix du chargé de communication du comité d’initiative, Libasse Hanne. Une revendication qui va de pair avec la proposition du chef du gouvernement Abdoul Mbaye qui laisse entendre que « personnellement, il me parait qu’il ne peut pas y avoir de solution autre que celle-là d’après les conclusions du comité ».
 
Le premier ministre qui pense par ailleurs qu’ « il ne faut pas se précipiter », voit qu’ « il est nécessaire d’avancer ensemble vers la recherche de solutions pour l’immédiat car la station n’est pas en état de fonctionnement ».


Mercredi 9 Mai 2012 - 11:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Alassane Oumar BA le 09/05/2012 14:33
Que le Premier ministre prenne en main ce dossier et accepte de discuter avec les populations de la cite religieuse est en soi une excellente chose. Si on en est arrive a cette situation lamentable, c est bien parce que les anciennes autorites n avaient jamais voulu prendre en compte les idees des populations locales dont les enfants font partie des plus grands cadres du Senegal. Si on avait associe ces cadres dont le plus eminent est l ancien doyen de la fac des Siences et ancien ministre de la recherche scientifique le Pr Libasse Diop, une solution aurait ete trouvee depuis longtemps. Mais il nest jamais trop tard pour bien faire. Je conseille a Monsieur le Premier ministre de faire auditer tous les ministres qui ont eu a gerer le dossier de l emissaire, surtout Adama Sall.
Alassane Oumar BA, un vieux et vrai amoureux de Camberene.

2.Posté par boy pikine le 09/05/2012 21:43
M le Ministre Oumar Gueye en avait fait une priorité depuis son installation à la tête du ministère de l'assainissement il y'a moins de deux mois, aujourd'hui tout son être est tendu vers ce but . but qu'il partage avec la majorité des populations de Cambéréne.

3.Posté par ras diogomaye le 10/05/2012 04:30
En vérité , ce problème de cambérène ,est une simple indiscipline notoire de la part des jeunes qui n'avaient pas mesuré le danger. C'est tout à fait faut ce que vient de dire ce conard. On est arrivé là ,parce que les gens de cambérène sont des bloqués qui sont influencé par une minorité prônant la disparition de "lairou mahdihou" à cause du tuyau qui traverse le village.l'autre, c'est le maire de benno Seugal.Sénégal qui avait monté les jeunes pour contre carrer le régime sortant au projet de rallonger le tuyau à 1kilomètre 800 dans la mer. et pour éviter un probable retour vers la plage. et même ,le financement était disponible par l'union européenne. La ministre Aminata Tall était même déléguée pour convaincre les autorités et les populations. mais ,c'est toujours ce maire benno S. S. qui mobilise les populations pour refuser.
Voilà Wade n'est plus et c'est lui qui doit décider de comment résoudre le retour du bâton sur sa tête.et wade ,observateur.
Dakar est une presqu’île et le développement démographie de la capitale va avec ses complications et contraintes. Seuls les bouchés ne le comprennent pas.. L'assainissement est un facteur primordiale dans la vie de l'homme. Tout au tour de Dakar;se versent des canaux d'assainissement et la vie continue.De rufisque, combien de canaux se verse à la plage ? MBao,Yarakh c'est le pire.avec les industries et c'est la plus fréquenté.mais à anse berard et soumboudioune ,Yoff tout se déverse à la mer . et partout dans le monde ,la mer est le déversoir des canaux d'assainissement. des villes qui ont une mer ,pourquoi ces gens nous emmerdent de leur indiscipline jusqu'à casser des canaux en pleine ville. qui osait le faire pendant jean collin ou tanor.. On ne peut pas déplacer ce canal car c'est un problème technique qui fait que c'est la mer de cambérène qui résout tout. de par son niveau. bas.Ce libas est un limité par rapport à ce problème.Mais vous de Cambérène ,vous pouvez pas oublier le tuyau et laisser continuer les travaux ? Vous avez l'habitude de tout refuser à l'état;vous avez bloqué la route corniche qui devait continuer la VDN et aller à Diamniadio. toujours s'entêter comme des sauvages. mais continuer à refuser de toute façon la vie continue et c'est votre affaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter