Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Distribution de Gilets aux journalistes: L'Etat panique, met la pression et obtient son annulation

De quoi aurait-il peur. L'Etat s'est affolé suite à l'annonce par la presse d'une cérémonie de distribution de gilets aux journalistes en perspective de la présidentielle. Le Ministre de l'Intérieur a saisi l'Ambassade des USA et le rectorat a cablé la direction du CESTI qui ont fini par reculé.



Distribution de Gilets aux journalistes: L'Etat panique, met la pression et obtient son annulation
L'Ambassade des Etat-Unis, qui devait organiser ce mercredi, en collaboration avec le Centre d'Etudes des Sciences et Techniques de l'Information (CESTI), une remise de Gilets Presse, aux journalistes qui doivent couvrir la campagne électorale a annulé. D'après les informations recoupées par PressAfrik, c'est le ministère de l'Intérieur, dirigé par Aly Ngouille Ndiaye, qui aurait exercé de fortes pressions sur les services du Consul Tulinabo Salama Mishungi, pour, disent-ils, éviter tout amalgame avec les Gilets jaunes (mouvement populaire de contestation qui opère actuellement en France).

AYOBA FAYE

Mercredi 30 Janvier 2019 - 11:59


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Kou kham lepp le 31/01/2019 01:11
Vous voilà pris la main dans le sac des fake news. D'abord, Tulinambo est Ambassadeur et non Consul. Ensuite, la profession de presse est en pleine régulation pour permettre qu'une ambassade détermine qui aura le gilet ou pas, donc qui est journaliste ou non. De là à en faire une affaire de gilet jaune, vous devez être des singes. Allez demandez le gros singe Bougane qui s'est ridiculisé dans le déguisement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >