Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Elections Locales: La Coalition Jotna prévient l'Etat qu'elle ne saurait accepter un 3e report !



La Conférence nationale des leaders (CNL) de la Coalition JOTNA/Patriotes pour l’Alternative prévient le pouvoir qu’elle n’acceptera pas un nouveau report des élections locales à la fin de l’année 2021. Ce, du fait du risque de cumul des élections locales avec les législatives de 2022. Selon Moustapha Wade, le porte-parole du jour de la coalition "ce cumul possible constituerait un risque accru de troubles publics et de désorganisation. Cette situation serait par la même occasion un recul démocratique du fait des reports des élections (3 fois) et de la faible transparence des scrutins qui seront ainsi cumulés", a t-il noté lors de l'Assemblée générale extraordinaire tenue ce mardi 8 décembre 2020. 

A cette même occasion, la coalition JOTNA demande au chef de l’Etat de fixer la date des élections locales le plus rapidement possible afin de respecter l’échéance du 1er trimestre 2021. 

Par ailleurs, les compagnons de Bruno d'Erneville, constatant que la coalition BBY a évoqué comme seul élément de consensus du dialogue politique l’accord obtenu sur le principe de la réalisation de l’audit, ont regretté qu' "Aucune évocation lors de cette réunion présidée par le chef de l’Etat des autres points ayant obtenu un large consensus : comme L’élection du maire au suffrage universel, la suppression du parrainage, le respect de l’engagement de tenir les élections à date soit dans le premier trimestre 2021, la réalisation d’un audit dont les conclusions pourront survenir après les élections locales", n'ont été abordés. 

Ainsi, la Coalition qui a estimé que le calendrier républicain doit être respecté comme le droit du citoyen à choisir ses représentants, demande au chef de l’Etat de lancer "la procédure de modification de la loi électorale pour tenir compte du consensus déjà trouvé par les parties prenantes du dialogue politique sur les points évoqués".  
 
A défaut d’organiser les élections locales à bonne date, la coalition JOTNA appelle au moins, à la mise en place de délégations spéciales pour la totalité des mairies. Sinon ces dernières exerceront un mandat sans légitimité.
 

Fana CiSSE

Mardi 8 Décembre 2020 - 13:07


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter