Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Emigration clandestine: "dans un pays normal, le Président aurait rendu le tablier", affirme Ousmane Sonko



Entouré de son chef de protocole, Djibril Gueye Ndiaye et d’Abass Fall, coordonnateur du Pastef dans la région de Dakar, l’opposant Ousmane Sonko a effectué une visite au quai de pêche de Ouakam à la rencontre des pécheurs sur place. Un tour sur les lieux, des échanges avec les piroguiers, le leader de Pastef n’a pas manqué de tirer sur le régime en place au terme de sa visite, exprimant ses vues au sujet de la résurgence de l’émigration clandestine notée ces derniers jours.

A l’en croire, c’est une manifestation de l’échec du président Macky Sall en matière de politique d’emploi. « Aujourd’hui, on fait face aux conséquences d’une gestion fondée sur des promesses non tenues. En 2012, Macky Sall avait promis, à la veille de son élection, de régler les problématiques liées au chômage des jeunes en créant chaque année entre 100.000 Et 150. 000 emplois. Ce qui devrait aboutir à la création, dans les 5 ans, de 500 mille à 700 mille emplois. Ensuite, en 2019, il avait fait une autre promesse d’un million d’emplois aux sénégalais. Encore une fois, il n’y a rien qui a été réalisé. Le cas échéant, les jeunes sénégalais n’allaient pas prendre la mer pour y périr », a expliqué Sonko, selon qui le Président devrait rendre le tablier au regard de cette faillite.

C’aurait été dans un pays normal, renchérit le leader de Pastef, il devrait reconnaitre son échec sur tous les plans et démissionner de son propre gré. « Vous êtes le seul responsable et vous devriez avoir honte de manifester votre compassion envers les victimes de la mer » a t- il indexé avant de soutenir que les pécheurs sont les plus touchés par ce phénomène et les raisons d’une telle situation sont dus essentiellement à la dilapidation des ressources halieutiques du pays au profit des industriels étrangers.

Sur un autre registre, Ousmane Sonko d’aborder la question des logements sociaux ; mettant en exergue un autre échec des politiques publiques. « Le président Macky Sall nous est revenu plus tard pour promettre une réalisation de 15000 logements sociaux, et jusqu’à présent aucune livraison n’a été faite en ce sens. Puis, aujourd’hui, il revient encore nous parler de 100 mille logements. Or, il faut savoir qu’un pays ne se gouverne pas par le truchement des mensonges et de la manipulation », a chambré l’opposant radical.

Se fondant sur les programmes mis en œuvre par le gouvernement actuel, Ousmane Sonko note par ailleurs une incompétence du chef de l’Etat à résoudre les problèmes du pays. Selon lui, qu’ils s’agissent du Fongip, de l’Anpej, du Prodac et de la Der, aucun de ses programmes n’ont pu résoudre la question du chômage des jeunes. « Nos ressources, à savoir le zircon, le pétrole, le gaz, le fer, le phosphate et même celles halieutiques ont toutes été bradées au profit des industriels étrangers à de vils prix qui n’ont rien rapporté aux sénégalais » a martelé le leader du parti Pastef d’après qui, tous ces engagements non tenus du président Macky Sall relèvent d’un une trahison contre le peuple sénégalais. 

AYOBA FAYE

Mercredi 28 Octobre 2020 - 09:17


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 28/10/2020 11:31
Franchement cite un pays comme exemple
Menteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter