Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Émigration clandestine: le Directeur du Warc Ousmane Sène parle d’un « suicide inconscient » et appelle à mettre fin à l’oisiveté des jeunes



Émigration clandestine: le Directeur du Warc Ousmane Sène parle d’un « suicide inconscient » et appelle à mettre fin à l’oisiveté des jeunes
Le Directeur du Centre de Recherches Ouest Africain (Warc), Ousmane Sène partage l’avis du Khalife général des mourides, qui, par la voix de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, qui dit que le phénomène de l’émigration clandestine est « un suicide ». A l'émission Jury du dimanche (JDD) sur Iradio, dont il était l'invité, M. Sène estime que « c'est un suicide, même si c'est inconscient».

Il a déploré ce qui se passe actuellement en Afrique en général et au Sénégal en particulier avec près de 500 candidats au voyage irrégulier morts en haute mer, selon des organisations.

« Ce qui se passe actuellement au Sénégal et dans certains pays africains, c’est extrêmement douloureux. Je crois que c’est un suicide parce que si vous allez à un point où vous dites : "ma vie n’a plus d’importance" parce que vous ne produisez rien, vous ne contribuez rien et au niveau de votre famille vous êtes tout simplement une bouche à nourrir, c’est extrêmement humiliant. Et si vous n’avez pas de travail, vous êtes tentez. Aussi tentez qu’on puisse être, je crois qu’aller chercher le succès en se suicidant c’est une quête vaine. C’est un suicide peut être inconscient. Si vous vous en sortez, vous pouvez dire Alhamdoulilahi », a-t-il soutenu.

Toutefois, le directeur du Warc a rappelé les vertus de l’émigration pour l’humanité.
« C’est la migration qui a fait le monde, sans la migration vous croyez que les Européens auraient été au contact des civilisations arabes pour les acquis scientifiques qu’ils ont eu et qui leur ont permis d’évoluer ? La migration est partie intégrante de la vie humaine et de l’évolutions de l’espèce humaine », a rappelé, l’ancien chef du département Anglais de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad).

Mais Sène est d’avis qu’on peut chercher le succès, le travail et réussir dans la vie. Seulement, selon lui, « il faut bien calculer ». Autre cause de ce phénomène selon M. Sène, c’est la tentation qui peut être suscitée de deux manières : « l’ignorance et l’influence nocive qui pourrait venir de ceux qui sont déjà installés ».
« Même la puissance américaine a des gens qui dorment sous des ponts»

Répondant à ceux qui disent que l’Etat ne prend pas en charge cette question de migration irrégulière des jeunes, M Sène de déclarer : « l’Etat peut mieux faire », estimant qu’il n’est pas raisonnable de dire que l’Etat ne fait rien. « Quel est le pays, dans le monde entier, qui a réglé le problème du chômage sur son territoire ? Lequel ? », s’est-il demandé pour dédouaner le régime de Macky.

« Même la puissance américaine (États-Unis) a des gens qui dorment sous des ponts, elle a des gens qu’on appelle Homeless (sans domicile fixe) », a fait savoir le spécialiste des Etats-Unis.
« L'oisiveté chez les jeunes, c'est une plaie, c'est la peste, une pandémie»

Face à ce problème de l'émigration clandestine, M. Sène pense que « les pouvoirs publics et le secteur privé, chaque fois devraient se dire la priorité dans nos activités, dans nos initiatives, c'est de trouver un travail à nos jeunes ». 

« Parce que si vous n'en trouvez pas, non seulement vous avez ce mouvement-ci ( l'émigration clandestine) mais la pauvreté et le manque de travail est le lit du terrorisme. L'oisiveté chez les jeunes, c'est une plaie, je dirais même c'est la peste, c'est une pandémie, une épidémie », a-t-il conclu.

Aminata Diouf

Dimanche 22 Novembre 2020 - 13:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter