Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



En RDC, passe d'armes au Sénat entre le président de la chambre et une sénatrice

Scandale au Sénat à Kinshasa. Le président de l'institution et une sénatrice, tous deux membres du Front commun du Congo (FCC), la plateforme pro-Kabila, se sont invectivés ce jeudi. Des échanges violents au sujet des travaux de réhabilitation de l’hémicycle et de ses dépendances.



En RDC, passe d'armes au Sénat entre le président de la chambre et une sénatrice
La polémique a commencé quand le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, a répondu à une lettre qui l'interpelait sur les travaux de réhabilitation du Sénat. Alexis Thambwe Mwamba a d'abord indiqué que le dossier, selon lui, est conforme aux exigences légales : « Le dossier de ce marché a été transmis avec toutes les pièces à la direction générale du contrôle des marchés publics. Cette direction a donné son avis de non-objection et l’autorisation de passer le marché. »
 
Puis le président du Sénat s'emporte et qualifie d’immorale la sénatrice qui a demandé des éclaircissements sur lesdits travaux.
 
Procédure judiciaire
 
Tout en dénonçant cette attitude qu’elle qualifie d’indigne pour un tel niveau de responsabilité, Bijoux Goya Kitenge estime, elle, que Alexis Thambwe Mwamba n’a pas répondu à ses questions : « J’attends de lui des éclaircissements clairs et précis parce que c’est l’argent du contribuable congolais. Il faut justifier la gestion quand on est un responsable public. »
 
Pour avoir subi l’humiliation en public, Bijou Goya a décidé de saisir la justice pour réparation. Elle espère aussi que la justice s’intéressera à ce dossier qui, affirme-t-elle, comprend un marché de gré à gré pour un montant d’environ 4 millions de dollars.


Vendredi 1 Mai 2020 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter