Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Eventuel retour de Karim Wade : des malfaiteurs s’en servent pour voler 44 voitures et détourner 200 millions Fcfa



Eventuel retour de Karim Wade : des malfaiteurs s’en servent pour voler 44 voitures et détourner 200 millions Fcfa
Les hommes de la brigade de recherches ont démantelé la bande de la femme d’affaires nommé M. A. Sabrina. Trois membres du gang dont le chef d’agence bancaire dénommée « Cash point services » (Cps). Selon le journal « Les Échos », il y a eu des retraits frauduleux d’argent à la banque Cps par le responsable de ladite banque P.Tall. Les mis en cause ont prétexté un éventuel retour de Karim Wade pour les Locales de 2022 pour gruger des concessionnaires.

Tout est parti d’un projet dénommé « Cash auto », qui a été initié par les responsables de la banque « Cash point services », dirigé par P.Tall. Le projet consistait à trouver des voitures de luxe et à les mettre en gage moyennant un prêt bancaire au niveau de l’établissement financier. La femme d’affaires M. A. Sabrina qui s’est souscrit au projet, a fait le tour des parkings auto à Dakar et a déniché de belles voitures. Elle conclut un protocole d’achat ou de vente avec les concessionnaires.

Par ailleurs, pour disposer des véhicules M. A. Sabrina a versé une avance à certains concessionnaires et établit pour d’autres un chèque sans provision que les concernés ont découvert plus tard. Souscrit auparavant aux clauses d’un contrat avec les concessionnaires, elle viole le contrat qui stipule que les voitures en question ne peuvent faire l’objet de vente ou de mutation, à la seule condition qu’elle s’acquitte d’abord de l’intégralité du paiement des véhicules.

Par ailleurs, au cas où le délai de paiement serait violé, le client est tenu de restituer illico-presto les voitures et perd sur la même lancée son argent que le concessionnaire considère comme le prix de location de la voiture. M. A. Sabrina, s’est fait alors établir de faux actes de vente à son nom et a sollicité les nommés E. M. Diop et M. Ndoye qui ont accepté, de jouer les prête-noms.

La femme d’affaires munie des faux actes de vente de 44 véhicules de luxe en guise de garantie à « Cash point services », surnommée aussi « Cash deal », a sollicité des prêts bancaires. Le patron de la structure financière, P. Tall, en complicité a fermé les yeux sur le caractère faux des documents administratifs. Ce dernier fini par valider lesdits prêts bancaires moyennant une commission pécuniaire pour chaque prêt ; des commissions de 3 millions à 6 millions variant en fonction des montants accordés.

Au total, M. A. Sabrina a empoché la rondelette somme de 198 millions FCFA dans les différents retraits, tandis que le patron de la banque gagne 23 millions de commissions. L’enquête a révélé que d'autres personnes à savoir les nommés E. M. Diop et M. Faye, ont aussi trempé dans le deal.

Ndeye Fatou Touré

Lundi 29 Novembre 2021 - 11:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter