Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Fichier électoral: le FRN étale les irrégularités et rejette le rapport des auditeurs

Les membres du Front de Résistance National (FRN) ont fait face à la presse ce mercredi 5 mai. Ils ont donné leur point de vue sur le rapport provisoire produit par la mission d'audit du fichier électoral pour le compte de l'année 2021.



Fichier électoral: le FRN étale les irrégularités et rejette le rapport des auditeurs
 Le Front de Résistance National (FRN) s'inscrit à faux contre la conclusion du rapport d'audit, qui est sortie et qui indique que le fichier électoral ayant servi à l'élection présidentielle du 24 février 2019 est un fichier fiable et cohérent.
"Nous nous sommes basés sur deux éléments, d'une part, sur la méthodologie qui a été employée par les experts commis pour faire cet audit, et d'autre part, sur des informations qui sont contenues dans ce rapport-là", déclare Aldiouma Sow, porte-parole du jour et membre du parti Pastef les Patriotes.
 
Selon lui, l'opposition avait demandé à ce que cet audit se distingue des audits précédents parce qu'il devait être un audit sur pièce et sur place. "Dans le passé, la plupart des audits qui ont été effectués au Sénégal ont été des audits plus ou moins informatiques et systémiques. Systémiques pour apprécier l'ensemble du système qui intervient dans la constitution du fichier électoral", rappelle-t-il.
 
Le fichier contient des électeurs qui ne sont pas des Sénégalais
 De l'avis de Aldiouma Sow, l'opposition après avoir reçu ce fichier électoral et la carte électorale, a procédé à leur diagnostic. "Nous sommes allés au dialogue politique avec un ensemble de griefs que nous avions demandé aux auditeurs de nous confirmer le bien-fondé de ces griefs. C'est pourquoi nous avions demandé au-delà de l'audit informatique que les auditeurs puissent apprécier la mémoire, les supports qui ont servi à la constitution de ce fichier", dit-il.
 
 Il indique que sur la démarche méthodologique, le rapport produit, sur beaucoup de questions posées à l'équipe des experts, il n'y a pas eu de réponses. "Ils n'ont pas procédé à un audit sur pièce et sur place, c'est pourquoi ils n'ont pas répondu aux nombres anormalement élevés d'utilisation de certificats de résidence, lors de l'inscription sur les listes électorales. L'opposition avait suspecté que ce fichier contient des électeurs qui ne sont pas des Sénégalais ou qui n'ont pas le droit d'être dans ce fichier. Ils ont fait recours à des certificats de résidence qui ne respectent pas les critères définis par l'article L35 pour ce qui concerne la résidence électorale", souligne monsieur Sow.
 
Le FRN soutient que les auditeurs n'ont pas apporté la réponse sur les 515.645 électeurs qui sont dans le fichier électoral sur la base de certificats de résidence qui ne respectent pas les critères de l'article L36 du Code électoral.
 
 Selon le FRN, les experts n'ont pas apporté de réponses sur la carte électorale ayant servi à l'organisation de l'élection respectant les articles L65 et L66 du code électoral.
 
 

Moussa Ndongo

Mercredi 5 Mai 2021 - 16:47


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter