Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



GP - Convention des jeunes de Pikine: «Excellence, avez-vous trouvé du plaisir à mater votre Opposition ? »



Pour le Grand Parti, Moussa Ndiaye et Cie de la convention des Jeunes de Pikine interpellent le Chef de l’Etat. «Excellence,  d'aucuns savent que vous êtes d’une intelligence louable et que l’amnésie atteint rarement les gens de votre catégorie. Cependant, il est impératif de vous rappeler votre parcours  qui vous a mené à la magistrature suprême. Accession au pouvoir que, il faut bien le reconnaitre, vous n'auriez sans doute réussi tout seul. Force est de reconnaitre que vous n’y êtes jamais allé seul et qu'il vous a fallu être poussé par ces dignes membres de l’opposition que vous avez tenté d'humilier le 14 octobre dernier», campent-ils.

Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, ces jeunes du Grand Parti (GP) de Malick Gakou d’enfoncer le clou : «La plupart de ces Hommes et Femmes du Front Mankoo Wattu Senegaal se sont battus farouchement  pour que vous soyez celui que vous êtes aujourd'hui. Monsieur le Président, de qui, parmi ces anciens Premiers Ministres, anciens Ministres, (certains même sous votre magistère) ou ses leaders de mouvements citoyens, avez-vous eu peur au point de sortir toute votre armée ? L'on se croyait dans les pays en pleines crises alors qu'il ne s'agissait que d'une simple marche pacifique pour réclamer nos droits et libertés. Pourquoi être si frileux mon cher Président ?».

«Pour une marche d'une  opposition que vous vous efforcez de minimiser vous n'avez pourtant pas lésiné sur les moyens pour mobiliser autant de soldats. Est-ce à dire que la peur a changé de camp?  Vous avez instrumentalisé nos forces de securité que nous payons pour qu'ils nous protègent. Vos hommes ont ainsi aveuglement tiré sur vos anciens compagnons  et sur des compatriotes qui ont eu comme seul tort de vous avoir dit «Stop aux dérives»», embraie la convention.

«Ils ont juste demandé ce que fait votre famille dans la gestion de nos ressources naturelles. Ils ont exigé que vous disiez au Sénégalais les secrets des contrats sur notre pétrole. Ils ont juste exigé une transparence dans la gestion de notre fichier électoral. Est-ce trop demander Monsieur le Président ? Ils ont maté vos concitoyens, ils les ont asphyxiés avec du gaz neuro toxique dont l'origine et la composition sont aussi douteuses, ils ont arbitrairement arrêté d'honnêtes citoyens, tout ceci sous vos ordres », martèlent Moussa Ndiaye et Cie.
 
Pis, soulignent-ils : «Pour couronner le tout, vous avez osé, Monsieur le Président, vous réjouir. Vous avez applaudi et vous n'avez rien trouvé de mieux que d'adresser des félicitations aux auteurs de telles bavures. Nous sommes désolés de vous dire cher Président que vous êtes passé totalement à côté ».
 
Sur ce, les jeunes de l’opposition indiquent qu’ils «comprennent (que le Chef de l’Etat soit) surpris de voir autant de monde manifester leur désarroi et leur déception vis-à-vis de (sa) gouvernance qui n’a rien de démocratique mais qui, à (leur) avis, se cherche et veut mesurer son autorité ».
 
«Nous comprenons que vous soyez inquiet quant à votre avenir politique face à des adversaires de taille qui ont suffisamment prouvé que plus rien ne sera comme avant, mais jamais nous ne vous imaginions aussi antidémocratique. Cher Président,  après avoir sacrifié nos Entreprises Nationales au Profit des multinationales étrangères, vous venez encore une fois, d'offrir l'avenir de toute une génération à votre protegé FrankTimis dont le nom restera gravé sur le tableau des pilleurs qui ont appauvri notre Sénégal. Vous venez de nous prouver que les étrangers sont mieux traités que ceux qui se sont battus corps et âmes  pour défendre notre cher pays.  Si vous aviez encore gardé le sens des mots « Patriotisme » et « Démocratie », vous auriez surement mieux traité votre opposition républicaine», ragent-ils. 


Vendredi 21 Octobre 2016 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter