Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gestion du Covid19 : Révélations sur le malaise entre Pr Seydi et le ministre de la Santé Diouf Sarr



Il y avait bel et bien un malaise entre le Professeur Moussa Seydi, chef de service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann et le ministère de la Santé. Bien que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr et ses services n'ont cessé de soutenir que tout allait bien. L'Observateur a fait des révélations de ce désaccord, parti de la sortie après une visite du Pr Seydi au sud du Sénégal.

Une série de mesures a été prise par le ministère de la Santé et de l'Action sociale, à l'insu du Pr Seydi. Par exemple, le transfert de certains patients à l'hôpital Philippe Maguilène Senghor, la gestion du hangar des pèlerins à Yoff et le projet d'envoi de patients au centre de santé de Ngor. Et pour ne rien arranger de l'atmosphère, le ministère de la Santé a entamé des travaux d'agrandissement du site de l'hôpital Dalal Jam, alors que le Professeur Seydi court derrière le montage des cabines supplémentaires du Centre de traitement de Fann, que la tutelle tarde à achever les travaux depuis des mois.

Occupé par les soins des malades, le Professeur Moussa Seydi, qui a installé ses hommes dans les différents centre de traitement à Dakar et Touba, aurait ainsi choisi de couper les ponts avec la gestion, qualifiée politique du ministre de la Santé. Il a décidé unilatéralement de priver l'envoi de certaines informations à la tutelle.

"Il n'envoie plus de SMS au ministère de la Santé comme il était de coutume à l'occasion de chaque décès", confie une source au sein des acteurs de la lutte contre le coronavirus. Selon certaines indiscrétions, le médecin et le ministre "ne s'entretenaient plus au téléphone depuis quelques mois", mais d'après des informations à nos confrères, c'était avant que le président Macky Sall ne viennent en soutient au Pr Seydi, un homme qu'il respecte, un scientifique qu'il chouchoute.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 22 Mai 2020 - 09:51




1.Posté par Ndiaye le 22/05/2020 13:07
Ce pays avec une certaine presse
Le mandarinat sur le plan medical et l'administration
Ont chacun sa façon de fonctionner
Le dernier mot revient aux autorités qui définissent la politique de santé, en fonction des moyens
Vous voulez informez mais vous ne maîtrisez pas toutes les sciences
Économiques
Scientifiques
Politiques
Vous racontez n''importe quoi
Apres le diplôme de journalistes Specialisez vous
Vous ne pouvez pas tout connaître
Ou cultivez vous chers journalistes

2.Posté par Ndiaye le 22/05/2020 13:51
Tous les jours on entend
II FAUT relever le plateau technique de nos hôpitaux
Comme au Senegal on ,à,le gout de répéter ce que l''autre dit
Je peux tout parier ceux qui parlent de l'élévation du plateau technique
ne,savent ce qui est
La Planemetrie médicale
La Differenciation de l'ensemble des évolutions techniques de la pratique médicale
Comme on aime répéter
Continuons à raconter n'importent quoi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter