Guinée: pas d’engouement lors de la distribution des cartes électorales

En Guinée, les élections locales sont dans moins d'une semaine. Et à chaque scrutin, la Commission électorale distribue de nouvelles cartes d'électeurs. Même si les commissions ont été mises en place avec du retard dans certains quartiers ou localités, la distribution a officiellement démarré depuis le 6 janvier. La Céni annonce avoir remis plus de 4 millions des cartes d'électeurs. Pour autant, l'affluence pour retirer sa carte reste modeste bien que ces élections soient très attendues par la population. Les dernières ont eu lieu en 2005.



En face de la maison du chef de quartier, une courte file d'attente s'est formée devant le bureau devant le bureau où les cartes d'électeurs sont étalées. Awa Conté gère la distribution : « Si quelqu’un vient, j’écris dans le registre, après la personne signe. C’est la personne même qui vient, je donne une carte à la personne ».
 
Sur les 128 352 électeurs à Dixxin, un peu plus de la moitié sont venus récupérer leur carte précise Mamady Sanoh, président de la commission dans cette commune : « C’est toujours comme ça ici, beaucoup sont informés, des messages sont passés dans les lieux de culte, dans les lieux publics aussi. Mais les gens pensent qu’ils ont suffisamment de temps ».
 
Autre difficulté, les irrégularités du fichier électoral. Les personnes décédées n'ont pas été retirées. Les mineurs désormais en âge de voter n'ont pas été ajoutés. Il arrive également que des habitants soient inscrits plusieurs fois.
 
Pour éviter les fraudes, des observateurs des partis politiques sont déployés comme Ibrahima Diallo, d’un parti d'opposition : « Depuis douze ans, il n’y a pas eu cette élection. Donc, les jeunes ne sont pas habitués. C’est pourquoi nous venons observer, sécuriser très bien, pour ne pas qu’il y ait de dérapages de tous les côtés ».

Rfi.fr

Lundi 29 Janvier 2018 - 15:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter