Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Hôpital Mbour: les travailleurs en grève pour exiger la résiliation du contrat avec la société Polimed

​Pour exiger « la résiliation immédiate et définitive » du contrat liant leur établissement à la structure dénommée Polimed, l’intersyndicale de l’hôpital de Mbour a tenu un sit-in ce mercredi. Il s’agissait, de l’avis de son porte –parole du jour, Papa Samba Awa Ndiaye, du premier acte posé par la nouvelle entité syndicale mise en place le 29 juillet dernier, afin de fédérer les forces des différentes centrales concernées dans ce combat. Les travailleurs de l’hôpital de Mbour continuent de dénoncer avec la plus forte énergie « l’illégalité » dudit contrat et les « manquements » liés au non-respect des clauses de la convention pour la résiliation définitive et immédiate » du contrat en question par la structure chargée de gérer l’imagerie médicale.



Hôpital Mbour: les travailleurs en grève pour exiger la résiliation du contrat avec la société Polimed
 Les travailleurs de l’Hôpital de Grand Mbour ont tenu hier (mercredi), un sit-in dans l’enceinte de l’établissement pour revendiquer la résiliation « immédiate et définitive » de la convention qui lie POLIMED/ à l’EPS1 de Mbour. Dans ce combat déclenché depuis plusieurs mois maintenant, une intersyndicale a été créée le 29 juillet dernier regroupant les sections locales du SAMES, du SUTSAS et du SYNTRAS.

Papa Samba Awa Ndiaye, secrétaire général de la sous-section du SUTSAS de l’EPS 1 de Mbour, précise que l’un des objectifs de cette nouvelle structure, consiste à fédérer les forces des différentes centrales concernées « pour la résiliation définitive et immédiate » du contrat en question. Il soutient qu’à la suite d’une rencontre tenue le jeudi 29 juillet dernier, l’intersyndicale « 3S » a relevé qu’aucune avancée n’a été notée par rapport à ses revendications, relativement à la gestion de l’imagerie médicale.

« L’intersyndicale dénonce avec la plus forte énergie l’illégalité de ce contrat et les manquements liés au non-respect des clauses de la convention par Polimed », a-t-il notamment déclaré. C’est pourquoi, l’entité syndicale naissante continue d’exiger la « résiliation immédiate et définitive » du contrat liant cet établissement public de santé de niveau 1 (EPS 1) à la structure assurant la gestion de son centre d’imagerie médicale, a-t-il réitéré.

Pour cause, le syndicaliste cite « l’absence de délibération du conseil d’administration de l’EPS 1 avant la signature du contrat, l’absence totale de radioprotection et de dosimètre pour le personnel ... ». Les syndicalistes évoquent aussi un « problème réel » de maintenance, avec plusieurs appareils en panne, et « un problème de discontinuité du service de radiologie ainsi qu’un problème de prise en charge du patient au lit ».

A cela s’ajoute, selon Papa Samba Awa Ndiaye, « l’énorme manque à gagner au niveau de l’EPS 1 de Mbour qui tourne autour des ressources humaines, matérielles et financières, du fait que certaines prérogatives médico techniques du chef de service sont attribuées au gestionnaire ».

Aujourd’hui, le but recherché par cette synergie des forces syndicales, a-t-il martelé, est de faire entendre raison à POLIMED, et d’arriver à ce que l’hôpital se sépare de cette société. Ce mouvement d’humeur de l’intersyndicale « les 3S » des travailleurs de l’hôpital de Mbour aura duré cinq tours d’horloge au cours desquels les services de soins ont été quasiment paralysés au sein de l’établissement public de santé.

Après un sit-in suivi d’un point de presse, le secrétaire général de la sous-section SUTSAS a conclu en prévenant la direction de l’hôpital et le ministère de tutelle que si les problèmes soulevés ne sont pas réglés, ils passeront à la vitesse supérieure. Suite au mouvement d’humeur du « 3S », nos tentatives pour entrer en contact avec le gestionnaire de l’hôpital afin de recueillir sa version sont restées vaines, rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Mbour.

AYOBA FAYE

Jeudi 5 Août 2021 - 10:59


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter