Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#InsideUSA - L'incertitude du scrutin tire l'Amérique d'une nuit électorale vers une longue semaine de suspense



L’incertitude. C’est le mot du jour ici aux États-Unis après un vote présidentiel bien plus contesté et loin de ce que toutes les projections électorales avaient prévues. La grande majorité des sondages nationaux et régionaux, prédisait une large victoire pour Joe Biden. Mardi soir, un résultat décisif était même possible à travers les premiers états à reporter, si l’ancien vice-président gagnait dans la Floride, la Georgie ou la Caroline du nord.

L'annonce dramatique de Trump
Mais le scrutin s’est déroulé d’une manière complètement différente. Avec chaque heure qui passe, la carte électorale reflète, tel un miroir, le scénario entre Donald Trump et Hillary Clinton d'il y a quatre ans. Aucun “swing state” (un état dont le vote est indécis dans chaque élection) n’était confirmé. que ce soit pour le président ou pour son adversaire. C’est une surprise peut-être pour les deux équipes de campagnes, mais quand même le seul vrai drame est arrivé dans les heures très tôt du matin. A la suite  d'une adresse mesurée de Biden, Trump a lancé un message controversé et troublant, en se déclarant vainqueur du scrutin, alors que les décomptes se poursuivent dans bien des Etats.

Malgré sa victoire autoproclamée, plusieurs Etats clés restent toujours indéterminés ce mercredi.  Les résultats finaux sont mis à jour au fil des heures qui passent et qui entretiennent le suspense aussi bien pour les votes présidentiels que pour  le Sénat et le Chambre des représentants.

Il semble qu'il y a des retours favorables dans le Wisconsin, le Michigan pour Joe Biden. Et que la Pennsylvanie, la Caroline du Nord et la Géorgie seraient favorables à Trump. Mais si la contestation imprévue de cette élection ne montre rien, c’est que la nuit électorale peut se rallonger véritablement en une semaine électorale. Les élections de 2020 sont loin d’être complètes.

Jake Marble (Stagiaire et Correspondant à Minnesota)

Mercredi 4 Novembre 2020 - 20:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter