Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Instances de Gouvernance foncière: sur 70 % seules 2,6 % accèdent aux terres à Darou Khoudoss et Toubacouta



L’accès des femmes à la terre et la participation à la gouvernance foncière est un réel problème au Sénégal. Les études menées dans les communes cibles de Darou Khoudoss (département de Tivaouane), et Toubacouta (dans le Sine-Saloum à une quarantaine de kilomètres au sud de Foundiougne) ont permis d’évaluer les initiatives qui visaient à contribuer au renforcement des droits des femmes en identifiant les contraintes et possibilités d’amélioration de leurs droits fonciers. Elles ne constituent que 2,6 % à avoir un titre individuel dans ces parties du pays. Selon une étude, l’autonomisation sociale, juridique et gratuité des frais de bornage ont permis une meilleure sécurisation des terres par les femmes. 
 
« Nous sommes parties d’un postulat de base, pour améliorer les droits fonciers des femmes, il faut améliorer leur accès aux instances décisionnelles. L’accès des femmes à la terre pourrait être un moyen vers l’autonomisation avec le retour des ressources vers la famille », a déclaré Dr Oumou Khayri Coulibaly Tandian, Coordonnatrice du projet de Recherches Action.
 
Siré Lo, Directeur de cabinet du Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants a lui rappeler que le Sénégal sous l’égide du président de la République Macky Sall, s’est engagé à éradiquer toutes les formes de discrimination au plan juridique, social et économique.

Le représentant du ministre de préciser que Madame Ndèye Saly Diop Dieng a jugé nécessaire que son ministère soit présent dans ce processus auprès de IPAR, a cet atelier de renforcement des capacités des élus et des parlementaire sur la problématique de l’accès sécurisé des femmes à la terre.
 
Toutefois, il avoue qu'il y a encore des défis à relever surtout sur le plan social. « La question de la terre est un intrant essentiel dans l’agriculture qui est un moteur dans notre économie », a déclaré M. Lo.


Mardi 25 Février 2020 - 14:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter