Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Interdiction des produits plastiques: 70 tonnes de plastiques incinérées

​Un an après l’adoption le 20 avril 2020 de la loi sur le plastique, les services du ministère de l’Environnement et du Développement durable ont incinéré hier mardi au four 5 de la Sococim, quelques 70 tonnes de plastiques prohibés. Une opération d’incinération à haute température des produits plastiques saisis sur l’ensemble du territoire national pour réduire leur incidence sur l’environnement.



 Depuis son entrée en vigueur le 08 janvier 2020, la loi interdit les produits plastiques à usage unique. C’est le cas des gobelets, des couvercles, des pipettes et tous les sachets destinés à être utilisés pour conditionner l’eau ou toute autre boisson. Un an après son adoption le 20 avril 2020, il s’agit pour la tutelle de faire le bilan des opérations menées en rapport avec les autorités administratives, les forces de défense et de sécurité et les services techniques déconcentrés.

« Depuis lors 182 opérations ont été déroulées sur toute l’étendue du territoire national et une quantité de plus 70 tonnes de produits prohibés a été saisie dont plus de la moitié dans la région de Dakar », a fait noter Amadou Lamine Guissé, secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

Au pied du four 5 de la cimenterie rufisquoise, il a rappelé les efforts consentis par les services du ministère dans la sensibilisation sur les effets néfastes du plastique à usage unique. Une série de rencontres a été même initiée avec les industriels pour un partage d’informations sur les nouvelles dispositions. Malgré tous les efforts consentis, il y a lieu de noter que la commercialisation continue jusqu’à présent. « Maintenant, nous avons entamé la phase active avec des saisies et des amendes infligées aux contrevenants », insiste M. Guissé selon qui le contrôle sera doublé pour multiplier les saisies.

Dans cette dynamique de réduction de la pollution plastique, le ministère de l’Environnement compte trouver avec toutes les composantes de la chaîne commerciale des solutions alternatives au plastique avec des emballages en carton, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Mercredi 21 Avril 2021 - 11:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Thieuylii le 21/04/2021 12:25
Si ces plastiques ne sont pas biodégradables, la solution n'est pas de les incinérer ! Même invisibles, ils vont dégrader l'environnemnt (y compris les nappes phréatiques ! C'est de la tricherie !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter