Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Kilifeu revient sur son audition: « J’ai été menotté pendant plus d’une heure, alors que j’avais l’épaule déboitée »

Le face-à-face tant attendu entre l’activiste Kilifeu et le procureur de la République de Kaolack aura lieu ce mercredi 16 juin. Kilifeu est revenu sur son son arrestation musclée qui lui a valu une entorse au niveau de l’épaule.



Kilifeu revient sur son audition: « J’ai été menotté pendant plus d’une heure, alors que j’avais l’épaule déboitée »
Ce fut l’image de la semaine passée ! L’activiste Kilifeu criant à haute voix aux forces de l’ordre « nous ne sommes pas vos ennemis, nous sommes vos frères ». Derrière lui, les prestataires de la Senelec qui esquivent les bombes lacrymogènes des forces de l’ordre. La suite a fait le tour de la toile sénégalaise.

L’activiste fera face au juge ce mercredi 16 juin et devra répondre des chefs d’accusation de rébellion, trouble à l’ordre public et outrage à agents dans l’exercice de ses fonctions.

Joint au téléphone par les « Echos », Kilifeu souligne qu’il n’a pas eu d’animosité envers les forces de l’ordre quand ces derniers l’ont emmené au commissariat, mais le seul hic est que durant son audition, il n’a pas été ménagé. « Je n’ai pas eu de problème dans le violon, j’ai été bien traité. Mais le problème est que j’ai été menotté pendant plus d’une heure, alors que j’avais l’épaule déboitée. J’ai compris que c’était pour m’intimider », a-t-il révélé.
D’ailleurs, Kilifeu promet de tenir une conférence de presse dans les semaines à venir.

Pour rappel, il avait été interpellé lors d’une marche non autorisée par le préfet des 499 prestataires de la Société nationale d’électricité qui demandaient leur régularisation. Déféré au parquet le jeudi 10 juin au parquet du tribunal de  Grande instance de Kaolack, Kilifeu avait bénéficié, le vendredi, d’une liberté provisoire.

Moussa Ndongo

Mercredi 16 Juin 2021 - 10:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter