Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« L’Afrique représente moins 3% du trafic aérien global », selon le Secrétaire Générale de l’AFRAA



Le Secrétaire Générale de l’AFRAA (African Airlines Association ou Association Aérienne Africaine), M. Abderahmane Berthé, en marge de sa visite à Dakar, a animé un point de presse où il a évoqué les problèmes et les avantages des compagnies aériennes en Afrique. Selon lui, la vision d'AFRAA, c’est d’avoir un transport aérienne au niveau africain avec une très bonne connectivité pour faciliter aux citoyens, leurs déplacements sur le continent africain.
 
Estimant que les compagnies aériennes ont un rôle à jouer dans cette connectivité, il précise que leur mission c’est de pouvoir servir les compagnies aérienne africaines et aussi de défendre l’industrie de l’aviation en Afrique.
 
Parlant de la situation du transport aérien en Afrique, Abderahmane Berthé déclare que l’Afrique représente moins 3% du trafic aérien global.
 
« Les compagnies pour la plupart, perdent de l’argent et sont aujourd’hui en difficulté pour diverses raisons. La connectivité au niveau africain est très mauvaise, et les charges aussi, au niveau des redevances. Parce que le trafic est dans de faibles niveaux. Pour l’accès au marché, on n’est pas libre d’ouvrir les lignes sans l’accord entre deux Etats. Nous sommes confrontés au problème d’infrastructure, que se soit au sol ou dans les airs, où les infrastructures ne sont pas souvent adaptées. L’accès au financement des avions est un autre problème. Parce que les avions sont très chers », dit-il.
 
Parlant des opportunités, il soutient que le continent africain est l’une des zones où le taux de croissance du transport aérien dans les années à venir sera le plus élevé. « L’Association internationale de transport aérien est estimée à 4,6% de taux de croissance dans les années à venir. Ce qui veut dire que le transport va doubler tous les 15 à 20 ans », a indiqué M. Berthé.
 
Selon le Secrétaire général d’AFRAA, « l’Union Africaine (UA) a lancé un certain nombre de projets d’ici l’an 2063. Parmi lesquels, figure le marché unique du transport aérien. Mais en même temps, l’UA a lancé d’autres projets. Comme la création des zones de libre échange entre les pays africains. Il y a aussi le mouvement des personnes ».  


Vendredi 31 Janvier 2020 - 19:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter