Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



«L’opposition risque de perdre le rapport de force qu’elle veut imposer à Macky Sall» : Momar Ndiongue

Le désir de l’opposition d’imposer un rapport de force au régime du Président Macky Sall n’est pas sûr de porter ses fruits du fait de sa division. C’est l’avis de l’analyste politique Momar Ndiongue. En effet, ce drnier qui s’est entretenu avec Pressafrik soutient mordicus que Macky Sall est bien parti pour lui damer le pion, d’autant plus qu’elle s’est éclatée en 5 pôles.



«L’opposition risque de perdre le rapport de force qu’elle veut imposer à Macky Sall» : Momar Ndiongue
Le front électoral qui a été mis en place par le Pds et ses alliés risquent de ne pas porter ses fruits. C’est la conviction de Momar Ndiongue qui soutient qu’il leur sera difficile de drainer le maximum de Sénégalais autour de leur plateforme.

Selon lui, ce front n’a été mis en place que pour imposer au régime du Président Sall de prendre en compte toutes leurs exigences, un peu comme le Front de régulation et de transparence des élections (Frtpe) que l’opposition, du temps du magistère de Me Abdoulaye Wade avait mis en place. Mais, les résultats risquent de ne pas être les mêmes, relève-t-il.

Et pour cause, explique le Directeur de publication de «Vision Mag», «l’opposition n’est même pas divisée, elle est éclatée avec ses 5 composantes». Lesquelles sont l’opposition de contribution qui est conciliante vis-à-vis du Président Sall, une autre frange plus ou moins conciliante avec des personnalités telles qu’Aïda Mbodj, Cheikh Bamba Dièye, «qui ont décidé de répondre à l’appel de Macky Sall».

A côté de ces deux parties, l’opposition compte aussi en son sein les adeptes de la ligne dure qui sont constituées du Pds et de ses alliés, de Manko Taxawu Senegaal, «qui est aussi dans une position de défiance avec Taxawu Senegaal» et les néo opposants avec Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, entre autres, «qui considèrent les autres comme des politiciens professionnels».

A l’en croire, seul Macky Sall sortira victorieux de cet imbroglio qu’il a lui-même créé, car ayant réussi à s’immiscer et à créer une fracture dans la dynamique unitaire de l’opposition.

Ousmane Demba Kane

Mardi 21 Novembre 2017 - 17:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter