Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Cojer et le Meer s'érigent en bouclier pour défendre Macky Sall contre les accusations de Sonko



Le Cojer et le Meer s'érigent en bouclier pour défendre Macky Sall contre les accusations de Sonko
La Convergence des jeunes républicaines (Cojer) et le Mouvement élèves et étudiants républicains (Meer) se sont exprimés pour la première fois sur l’affaire Ousmane Sonko et Adji Sarr. Face à la presse dimanche, ils disent être prêts à défendre Macky Sall, accusé par Sonko d’être à l’origine du « complot ». Ces jeunes ont aussi jeté « du feu » sur certains politiques qui soutiennent le leader de Pastef.

«Toute cette engeance tente de nous imposer l’inacceptable qu’un homme politique insulte, fomente, agresse, décide de ce qui doit le juger, refuse de déférer aux convocations d’institutions légales, piétine le droit, récuse des piliers de notre système judiciaire sans qu’aucune voix ne s’élève et que meurt l’état de droit pour qu’il n’y ait qu’un droit dans l’Etat », a déclaré Moussa Sow, coordonnateur de la Cojer. 

Ces jeunes républicains ont aussi démonté les hommes politiques qui, après avoir cherché à intégrer en vain le pouvoir, ont décidé de soutenir le principal accusé dans cette affaire. 

Des accusations contre DeCroix, Aida Mbodj et Gackou

« Diop Decroix, s’il avait ce qu’il cherchait au niveau du pouvoir, il n’allait pas soutenir Ousmane Sonko. Parce qu’il est allé jusqu’à nous demander des moyens conséquents pour qu’il démonte Ousmane Sonko, ce qu’on a refusé. Aïda Mbodji, aussi pareille. Elle a voulu être dans le pouvoir et jusqu’à présent, elle était en attente. Le cas de Malick Gackou, c’est la même chose. Malick Gackou voulait intégrer le cabinet du président de la République et jusqu’à présent, ça n’a pas encore était fait. Raison pour laquelle, ils allaient soutenir Ousmane Sonko », a déclaré Moussa Sow. 

Ces jeunes ont, toutefois, appelé « l’Etat du Sénégal à aller jusqu’au bout de cette affaire tout en veillant à la sécurité des personnes et des biens ». 

Aminata Diouf

Lundi 1 Mars 2021 - 09:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter