Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le président Ahmad veut avancer plus vite dans les réformes de la CAF



En ouverture de la 41ème Assemblée Générale de la Confédération Africaine de Football au Caire, le président Ahmad Ahmad s’est adressé aux délégués pour faire le point sur son action et les réformes entreprises, deux ans après son élection à la tête de l’institution. Ce discours a été prononcé devant le président de la FIFA, Gianni Infantino, les membres du comité exécutif de la CAF, les délégations et tous les invités réunis à l’hotel Marriott du Caire. A noter aussi la présence des ambassadeurs de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019, dont Samuel Eto’o et Rabah Madjer. Au sujet de la CAN, M.Ahmad a salué 2019 comme “une édition historique, un événement que nul ne peut oublier. L’Egypte a réussi le miracle de tout transformer, préparer en quelques mois à la suite de sa désignation.” Deux ans de mandat “Notre train de réformes doit avancer plus de deux ans après mon élection”, insiste le président qui s’est dit ”heureux d’être à la tête de la CAF, malgré les aléas.” Le président de la CAF a insisté sur l‘important programme de réformes au niveau des compétitions et a notamment insisté sur les zones qui “deviendront des bureaux décentralisés de la CAF, pour engager des actions décisives sur le plan du développement du football sur le continent.” M.Ahmad a annoncé une subvention de la FIFA d’un million de dollars par an pour le développement de ces zones ainsi qu’une enveloppe annuelle de la CAF de 500.000 dollars par zone. Autre annonce du dirigeant de la CAF : l’augmentation de 100.000 à 200.000 dollars de la dotation annuelle versée aux associations membres. Ahmad Ahmad a aussi mentionné l’augmentation substantielle des indemnités versées aux arbitres et aux officiels des matches “pour donner une nouvelle dynamique aux activités générales de notre confédération.”

Le président Ahmad veut avancer plus vite dans les réformes de la CAF
Gouvernance Le président de la CAF a insisté, dans le flux des nombreuses réformes entreprises, sur la mise en place de la commission de gouvernance de la CAF, qui va s’occuper de l’éthique et de la conformité des règles, et ce, en toute autonomie et indépendance. Un grand sommet sera organisé d’ici la fin de l’année sur la gouvernance du football africain. “Nous voulons ouvrir la CAF à tous ceux qui pourraient nous aider à rattraper ce retard”, insiste M.Ahmad M.Ahmad s’est aussi inquiété du fait que “la CAF aujourd’hui n’a pas de statut juridique, n’est ni une association régie par la loi égyptienne, ni une organisation continentale avec un accord de siège.” ”Je lance un cri d’alarme sur ce sujet délicat. Tant que l’Egypte ne nous donne pas cet accord de siège, tout peut arriver. Ce qui s’est passé à Paris est une conséquence directe de cette situation”, a souligné M.Ahmad. Le président de l’institution a expliqué que, conformément à sa promesse de campagne d’atteindre 50 % du personnel de la CAF venant des 53 autres pays africains, aujourd’hui ce chiffre atteint 35 %.


Jeudi 18 Juillet 2019 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter