Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les villes de RDC face au dilemme de l'assainissement des lieux publics

La 8e conférence des maires des villes des pays des Grands Lacs s'est terminée vendredi 7 mars à Lubumbashi. Prmoettant de redoubler d'efforts pour contrer les épidémies de la région, ils ont constaté un défi de taille pour y parvenir : améliorer l’assainissement des villes. Si ce programme a un début de solutions dans certaines villes du Rwanda, de la Tanzanie ou encore de l’Ouganda, en RDC, le problème se pose avec acuité. Et l’une des causes soulevées par les participants, c’est le manque des moyens financiers.



Lubumbashi, deuxième ville de la RDC, a pratiquement perdu sa réputation de ville propre. On aperçoit des immondices vers le marché de la ville, à la place Katuba Foyer ou encore vers la gare centrale. Pour Gislain Lubaba, maire de la ville, il faut des ressources financières pour assainir la ville : « Si nous devons enlever des immondices partout, il faut des engins, des tractopelles. Et pour avoir des tractopelles, il faut de l’argent. »
 
Le maire de Matadi, à l’ouest de la RDC, pense lui avoir trouvé une solution pour mobiliser les fonds nécessaires. « Je venais de lancer ou d’appliquer la taxe spéciale sur le déchargement des wagons et des unités flottantes. Cette taxe nous permettra d’assainir notre milieu et demain de devenir un exemple », dit Paty Nzunzi Wa Makengedi.
 
Il ne faut pas tout attendre de l'État, estime également Azarias Ruberwa, ministre de la Décentralisation. « Si la ville de Lubumbashi, de Kinshasa ou d’autres villes de la RDC pouvaient s’approprier cette lutte pour l’impôt foncier ou alors le revenu locatif, ça boosterait leur budget et du coup des questions d’assainissement de nos villes vont être absolument réglées. »
 
Nous n’avons pu obtenir des services de la mairie de Lubumbashi le budget alloué à l’assainissement de la ville. Mais des sources proches du gouvernement provincial indiquent qu’il y a un mois la province a décaissé 100 000 dollars pour l’entretien de la ville.

RFI

Dimanche 8 Mars 2020 - 07:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter