Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lettre ouverte à Maitre Abdoulaye Wade : En 2024, Macky ne pourra être candidat. Votre candidature impossible en est la preuve



Lettre ouverte à Maitre Abdoulaye Wade : En 2024,  Macky ne pourra être candidat. Votre candidature impossible en est la preuve
Monsieur le président Wade, s’il vous arrivait de présenter votre candidature en 2024, le conseil constitutionnel vous opposerait l’article 27 de la nouvelle constitution du Sénégal qui stipule que nul ne peut avoir plus de deux mandats consécutifs.   

A ce titre, votre candidature serait rejetée.  Le conseil constitutionnel n’aurait pas besoin d’invoquer la limite d’âge fixée à 75 ans comme barrière à votre candidature, puisque la première raison sera suffisante.

Si le président Macky Sall présente sa candidature en 2024, le conseil  constitutionnel la rejettera aussi  en vertu du même article de la constitution qui stipule que nul ne peut avoir plus de 2 mandats consécutifs.

En clair, en vertu de la nouvelle constitution, nul de vous deux ne peut avoir plus de deux mandats consécutifs.  

Prétendre que Macky Sall peut avoir un troisième mandat parce que la nouvelle constitution ne s’appliquerait pas à son premier  mandat, c’est aussi prétendre que vous Maitre Wade, vous pouvez aussi présenter votre candidature, parce que nous avons une nouvelle constitution qui a remis le decompte de vos mandats à zéro.

La nouvelle constitution n’a pas remis le décompte de votre nombre de mandats à zéro et ne l’a pas diminué non plus. La nouvelle constitution ne l’a aucunement changé. On ne compte pas le nombre de mandats exercés par un président en fonction de la nouveauté de la constitution, à moins que la nouvelle constitution dise clairement que tous les compteurs sont remis à zéro dans le décompte des mandats des présidents précédents et actuels.

Ce n’est pas le cas. Des lors, le conseil constitutionnel ne pourra faire autre chose que de rejeter votre candidature  ou celle du président Macky Sall si l’un de vous essayait de se présenter.

En 2010, sous la bannière de l’UNIS (que vous avez traité avec beaucoup d’humour d’acteurs intermittents du spectacle  dans une de vos fameuses chroniques sous le nom d’emprunt de Pape Samb), nous avions lancé Terminus 2012, Non au troisième mandat. Il a fallu 2 ans à notre campagne pour que cette question s’impose  comme un référendum à votre forcing,  et seulement grâce à votre coup de pouce en proposant la loi sur le quart bloquant.

C’est cette loi qui a occasionné le 23 juin et forcé la jonction de quartiers d’hommes qui s’ignoraient pour former le mouvement du 23 juin. Le reste c’est de l’histoire. Une histoire pénible faite de violences et de morts. Cette histoire ne se répétera pas pour  les raisons élémentaires que je vous ai exposées. 

Le mérite revient au peuple sénégalais, à l’actuel président et à Ismaela Madio Fall.  Il a utilisé la bonne formule et placé le décompte hors de portée de tout artifice. Votre candidature impossible en est la preuve, vous Maitre Abdoulaye Wade.

Toute analyse du jeu du président Macky Sall devrait partir de cette candidature impossible.

Amadou Gueye. Terminus 2024

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 12 Novembre 2020 - 21:07


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter