Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Ligue1: Mbaye Niang s'offre un doublé et permet à Rennes de revenir sur le podium

Emmené par un M'Baye Niang double buteur, le Stade Rennais arrache un précieux succès sur le Nîmes Olympique 2-1. Bernardoni aura longtemps sauvé des Crocos réduits à dix en seconde période qui voient leur série se terminer.



#Ligue1: Mbaye Niang s'offre un doublé et permet à Rennes de revenir sur le podium
Le Stade Rennais voulait reprendre sa place sur le podium. Éjecté par le LOSC, le club breton pouvait profiter de la venue du Nîmes Olympique pour reprendre sa marche en avant, surtout une semaine après sa défaite à Reims. Julien Stéphan présentait un 4-4-2 avec Gnagnon associé à Da Silva en défense centrale, Nzonzi, qui enchaînait une seconde titularisation de suite, au milieu avec Camavinga. Devant, c’est Del Castillo qui épaulait Niang. Cette équipe devait tout de même se méfier de son adversaire du jour. Les Crocos sont méconnaissables en 2020 avec 4 succès de suite avant la rencontre, et un retour dans la bataille du maintien alors que personne n’y croyait il y a encore un mois. Roux et Benrahou démarraient dans le onze mais pas Koné, la troisième recrue du mercato.

En confiance grâce à leur redressement spectaculaire, les Nîmois abordaient ce match avec le même état d’esprit. Après seulement 34 secondes de jeu, Roux était à la conclusion suite à un une-deux avec Ripart dans la surface de réparation (0-1, 1e). L’ancien Guingampais marquait son 2e but pour son 4e match. C’était aussi le plus rapide en Ligue 1 cette saison. Surpris dès l’entame, Rennes ne se désordonnait pas et repartait comme si de rien n’était. Les Bretons parvenaient même à égaliser rapidement. Profitant d’une interception ratée de Briançon, qui perturbait le dégagement d’Alakouch, Niang taclait le ballon pour l’envoyer au fond des filets (1-1, 7e). Malgré les raids de Benrahou, qui gênaient un peu leur défense (16e, 19e, 22e), les locaux maîtrisaient les éléments mais ils se heurtaient à un Bernardoni décisif.

Rennes a longtemps buté sur Bernardoni
Le gardien se détendait parfaitement sur ce tir rasant de Traoré (31e) avant de sauver à nouveau les siens devant Niang. Lancé sur ce centre de Bourigeaud, l’attaquant devançait Landre pour trouver la main du dernier rempart (40e). C’est lui qui maintenait les siens à flot et même en seconde période, l’international Espoirs poursuivait sa grande prestation. Pris à contre-pied sur ce corner, il claquait pourtant la tête de Gnagnon d’un incroyable réflexe (47e). Il devait encore intervenir sur ces deux coups-francs de Raphinha. Le premier enroulé devant l’angle droit de sa surface (57e) et le second de l’autre côté avec un rebond qu’il réussissait à sortir du cadre (69e).

Si Rennes se montrait aussi dominateur depuis quelques minutes c’est aussi parce que Briançon avait laissé ses partenaires à dix après s’être rendu coupable d’un coup de la corde à linge sur Camavinga (53e). Avec ce rouge direct, la tension montait d’un cran pour ne plus jamais descendre. Il faut dire que les contacts se multipliaient, tout comme les réclamations incessantes de main, notamment de la part des Rennais. Ces derniers assiégeaient le camp adverse mais plus le temps avançait et moins ils semblaient en mesure de trouver l’ouverture. Pourtant, sur ce dernier centre de Traoré, Niang profitait d’un relâchement de marquage pour expédier sa tête croisée (2-1, 89e). Cette fois, Bernardoni ne pouvait que constater les dégâts. La belle série gardoise s’arrête là et Rennes peut reprendre sa place sur le podium, un point devant le LOSC.

Foot Mercato

AYOBA FAYE

Dimanche 23 Février 2020 - 18:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter