Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Macky et les Sénégalais: des sorties ratées qui dénotent un mépris



Macky et les Sénégalais: des sorties ratées qui dénotent un mépris
Le Président Macky Sall a encore raté une belle occasion de cacher son mépris vis-à-vis du peuple sénégalais. Samedi, à l’occasion de la traditionnelle remise des Cahiers de doléances des centrales syndicales au palais de la République, il a été interpellé sur plusieurs sujets dont la cherté des tarifs de l’Autoroute à péage.

Comme seule réponse à fournir, celui que les Sénégalais ont élu en 2012 et réélu en 2019 pour soulager leurs peines n’a trouvé rien de mieux à dire que ceci:
 « À côté du Péage, il y a la route de Rufisque. Si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative pour ceux qui ne veulent pas prendre l’autoroute. Si tu veux rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix »
Dans sa communication devant les centrales syndicales, le chef de l’Etat a répondu sur plusieurs interpellations, donné des gages et même fait des annonces. C’est le cas notamment sur le démarrage du Train Express Régional (TER), sur la reprise des activités de l’usine Médis Sénégal. Mais sur les Réseaux sociaux et les sites en lignes, c’est sa phrase sur les tarifs de l’Autoroute à péage qui a été retenue et commentée.

Le journaliste-blogueur, Aliou Sambou Bodian semble dépité par les propos du chef de l’Etat. « Requête adressée au Président Macky sur la cherté de l'autoroute à péage.  Prenez la route de Rufisque car rouler confortablement à un prix rétorqua le président censé défendre les intérêts de tous les Sénégalais.  Quel Président », s’exclame-t-il sur Twitter.

Les très suivi influenceur Cheikh Moustapha y va de son trait d’humour pour souligner la maladresse du Président. « Suivant cette logique, Macky tu vas lui dire que les gens ne peuvent pas se soigner dans ce pays, il va dire que « la santé a un prix » .....« , a-t-il écrit sur Twitter.

Dernièrement, le chef de l’Etat s’était également illustré avec une sortie maladroite, à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19.
Sa formule pour inciter les Sénégalais à se vacciner a eu des effets secondaires très désagréables sur l’opinion.
« Ce serait dommage qu’on ne prenne pas les vaccins. Si on ne les prend pas, moi, je vais les donner à d’autres pays africains qui en ont besoin, tout simplement. Mais j’espère qu’on ne va pas en arriver là » 
Si l’on ajoute son « masterclass » sur le dessert et les colons français le 26 mai 2018, il y a de quoi se demander si le Président prépare bien ses sorties. Ou du moins, prend-il le temps de remuer sa langue un bon nombre de fois avant de s’adresser à ses concitoyens… pour bien cacher son mépris vis-à-vis d’eux. Mais bref, « la forme, c’est le fond qui remonte à la surface », selon Hugo.

AYOBA FAYE

Dimanche 2 Mai 2021 - 18:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter