Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Me El Hadj Diouf: «L’Article 187 libère immédiatement Bamba Fall et Cie»

C’est le 28 mars prochain que le juge de la Chambre d’accusation a retenu pour rendre sa décision sur la demande de Liberté provisoire de Bamba Fall et Cie. Mais, de l’avis de Me El Hadj Diouf, le juge viole la loi car celle-ci lui impose de libérer ses clients comme le stipule l’Article 187 du Code de procédure pénal.



Me El Hadj Diouf: «L’Article 187 libère immédiatement Bamba Fall et Cie»
Bamba Fall et ses co-accusés doivent être immédiatement libérés. C’est du moins la conviction de leur avocat, Me El Hadj Diouf. En effet, de l’avis de Me Diouf, le juge ayant dépassé les délais que lui imposait la loi, ses clients ne doivent pas rester un jour de plus en prison.

«L’appel contre une décision de mise provisoire doit être jugé dans le mois de l’appel a été interjeté le 21 février donc la décision devait être évacuée au plus tard le 20 mars et on est le 23, bien après l’expiration des délais fixés par le code des procédures pénales en son article  187», fulmine-t-il.

Et pour cette raison, exulte l’avocat «nous avons demandé,  comme le prévoit la loi qui dit que si on ne statue pas dans le mois, la Chambre d’accusation doit ordonner immédiatement  la mise en liberté provisoire de l’inculpé qu’on libère immédiatement Bamba Fall et ses co-inculpés».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 23 Mars 2017 - 16:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter